> Un bout de route obscure

Un bout de route obscure

Par | 2018-02-25T16:05:00+00:00 6 février 2014|Catégories : Blog|

 

Le matin don­nait sa brume, l’été sa voix la plus muette et les corps, dedans, nageaient méca­ni­que­ment dans une fraî­cheur fié­vreuse. Des paroles entou­rées de linges pas­saient d’une bouche à l’autre, len­te­ment, comme un fruit ou une ciga­rette et, tan­dis que l’ombre lais­sait son silence s’effacer sous l’archet, la mémoire me reve­nait. Je voyais ma vie comme elle avait tou­jours été, sans com­men­taire pos­sible, sans juge­ment, pay­sage de pierres et d’hommes au soleil, étran­ger dans son inté­gra­li­té à ce bout de route obs­cure, humide et luxueux comme rien d’autre, qui venait de me ren­voyer.