> Anne Rachel Aboyoyo Aboyoyo, Bond vers…

Anne Rachel Aboyoyo Aboyoyo, Bond vers…

2017-12-30T12:09:00+00:00

 

Ces frag­ments de vie qui s’envolent
Aux heures tièdes du jour
Ces lam­beaux de vie qui se dis­sé­minent
Dans les fra­cas impé­tueux du néant
Ces mor­ceaux de vie qui s’entrechoquent
Dans la caserne de l’étroitesse

Ces vies sans vie
Vivifiées dans les soirs enro­bés de lune
Ces vies sans vie
Vivifiées dans l’espoir
De bri­ser le pou­voir de la mort

Ces vies vraies vies
Sporalisées dans la bour­rasque du dédain
Ces vies pit­to­resques
Qui s’entrelacent à l’affût
De l’étincelle du rudoie­ment

Ces petits brins de vie
Qui dansent en pleur au soir d’une vie sacri­fiée,
Ces vies mon­tage d’une vie
Encore plus heu­reuse
Encore plus lumi­neuse
Encore plus soyeuse
Ces vies qui portent le germe
De la nais­sance
Ces vies cré­pus­cule et aube étoi­lés
Ces vies qui s’accrochent vigou­reu­se­ment
Au pou­voir du bour­geon­ne­ment
Ces frag­ments de vie qui s’envolent
Aux heures tièdes du jour.

Présentation de l’auteur

Anne Rachel Aboyoyo Aboyoyo

Anne  Rachel ABOYOYO ABOYOYO est Camerounaise. Licenciée ès lettres modernes fran­çaises, étu­diante à l’Ecole Normale Supérieure de Maroua, elle est membre de la Ronde des poètes du Cameroun et a publié ses pre­miers poèmes dans Bouquet de cendre, antho­lo­gie de la poé­sie fémi­nine Camerounaise d’expression fran­çaise (2007). Elle est l’auteure du recueil de poèmes inti­tu­lé Senteurs du cré­pus­cule (2011). Ses poèmes qui prennent racine dans la pro­fon­deur satur­nienne de la déca­dence sont de longs thèmes élé­giaques qui baignent dans un lyrisme roman­tique dont le but majeur est la sug­ges­tion d’émotion.

 

Anne Rachel Aboyoyo Aboyoyo