> APRES LA BATAILLE

APRES LA BATAILLE

Par | 2018-05-22T02:41:26+00:00 22 septembre 2013|Catégories : Blog|

 

Le nuage qui des­cend vers le ver­sant, pous­sé
par le souffle des dieux, s'en va empli des
gémis­se­ments de ceux, hommes et ani­maux, qui ago­nisent
et s'accrochent au der­nier désir de vie que la
nuit leur a lais­sé. Là en bas, debout, le roi
qui a sur­vé­cu demande ce qui est arri­vé
aux légions, à l'enthousiasme de la marche,
aux lances et aux éten­dards levés durant
la tra­ver­sée des cités. Il est sain et sauf, sans
une goutte de sang, et seules les cernes de
l'insomnie et de la défaite le marquent, impri­mant
sur son visage le décou­ra­ge­ment du res­ca­pé. Cependant,
il attend que le nuage vienne jusqu'à lui ; et
il ne sait pas qu'il le traî­ne­ra, par­mi une armée
de morts et d'ombres, au fond
du lac d'où per­sonne n'est jamais reve­nu.

 

tra­duc­tion du por­tu­gais Béatrice Bonneville et Yves Humann

 

DEPOIS DA BATALHA

 

A nuvem que desce pela encos­ta, empur­ra­da
pelo sopro dos deuses, vai-se enchen­do com os
gemi­dos dos que ago­ni­zam, homens e ani­mais,
e se agar­ram ao últi­mo dese­jo de vida que a
noite lhes deixou. Lá em baixo, de pé, o rei
que sobre­vi­veu per­gun­ta o que acon­te­ceu
às legiões, ao entu­sias­mo da camin­ha­da,
ao erguer de lan­ças e de pendões durante
a tra­ves­sia das cidades. Está intei­ro, sem
uma gota de sangue, e só as olhei­ras da
insó­nia e da der­ro­ta mar­cam, impri­min­do
no ros­to o desâ­ni­mo de quem está só. Porém,
espe­ra que a nuvem chegue até ele ; e não
sabe que ela o arras­tará, por entre um exér­ci­to
de mor­tos e de som­bras, para o fun­do
do lago de onde nun­ca nin­guém regres­sou.

X