> Ce qui advient et ce qui n’advient pas [IV]

Ce qui advient et ce qui n’advient pas [IV]

Par |2018-08-16T01:08:29+00:00 26 octobre 2012|Catégories : Blog|

 

Surpris par le jour qui ne se lève plus la lune et
le soleil comme deux vieux voleurs sou­ter­rains
ont ral­lu­mé la torche et se sont mis en route. Je
suis sûr que qui de loin les aurait obser­vés dans
leur pauvre lueur aurait eu pitié d’eux.
                                                                     Ce qui
est sûr dans tout cela c’est que la nuit est tom­bée.
Et qu’une nuit qui tombe est quelque chose qui
hurle. Et que quand quelque chose hurle les voleurs
sou­ter­rains se servent de la torche. La torche
qui allume misé­ra­ble­ment le ventre des choses
et fait éter­nuer les élé­ments. Ô hur­le­ment des
élé­ments qui éter­nuent. Ô feu qui s’échappe du
ventre des choses. Et vous vieux voleurs savez-vous
main­te­nant à qui adres­ser vos excuses sou­ter­raines.

Paris, mars-avril 2010

 

X