> Cités d’oiseaux

Cités d’oiseaux

Par | 2018-02-20T02:16:08+00:00 22 mars 2013|Catégories : Blog|

À E.K

 

Les oiseaux habitent en nous

avec nos morts

 

À tire d’aile

ils défrichent le silence

 

    Voix cou­tu­mières

    d’obscurs che­mins de plantes

    creu­sés loin

    entre pas­sé et pré­sent



 

 

 

Les oiseaux tendent au ciel les draps

qu’ils ont lavés dans la rumeur des tor­rents

 

Ils les laissent sécher au soleil

avant de les rendre à la nuit et aux arbres

 

Ils font nos lits de lin

frais comme la neige



 

 

 

Dès l’aube ils s’interpellent

d’un che­vet à un autre

 

    Plongent

    de fenêtre en fenêtre

    tré­pignent, trillent

    et tam­bou­rinent aux vitres

 

Le matin

les oiseaux tirent le vin

et défont aux branches

les rubans blancs qu’ont noués les enfants



 

 

 

Tu vis

aujourd’hui

habi­tant de cités d’oiseaux

bâties haut dans le ciel

 

    Les oiseaux t’y enseignent

    leur abé­cé­daire

 

Pour toi ils ins­crivent

leurs tablettes d’argile

et frappent de leur bec

à ton seuil



 

 

Ni porte ni fenêtre

au péri­mètre de leur rêve

les oiseaux bâtissent leurs demeures

et servent le café

sous la lune

aux étoiles voya­geuses



 

 

Pas de clef ou de ser­rure

à l’ampleur de leurs jours

ils désherbent leurs jar­dins

et cuisent le pain

dans des arbres creux

puis l’offrent

aux sca­ra­bées



 

 

Sans faim ni som­meil

pour taire leur chant

ils ajustent les cordes

aux vio­lons des orchestres

et per­chés le soir à leurs pupitres

donnent le la

à des musi­ciens éga­rés



 

 

       Ni mur ni vitre

       sur son che­min

       un oiseau vient heur­ter

       ton miroir

       étour­di, il se lève

       le temps d’un souffle

       por­té des morts aux vivants

       puis dis­pa­raît dans la lumière

 

 

livre d’artiste paru aux édi­tions de la Lune bleue en 2011

 

Sommaires