> CODA, extraits

CODA, extraits

Par |2018-08-18T20:44:37+00:00 5 juillet 2015|Catégories : Blog|

 

Extraits de CODA, recueil inédit.

 

Si la car­lingue en deux fen­due
c’est pour la lumière

Si le feu la glace
c’est pour l’ordalie

Si la chute la puni­tion
c’est pour le grand bûcher du vide

 

                                                              ***

 

Un cra­tère une tombe gigan­tesque

la terre retour­née en lisière
linge fou­lé d’écume – sombre
onde de choc et sur des kilo­mètres
confet­tis de métal chair et os brû­lés – dis­lo­qués

Qui trou­ve­ra la boîte noire de mon crâne
avec dedans les restes de

mon exis­tence

 

                                                        ***

 

Je te ferai des signes oiseau à la fenêtre
rose res­ca­pée de l’eau cris­tal sous ton pas

Absence aura mots plumes galets
ruis­seaux  flammes dan­santes

Je serai ce pas­sage entre rien et le reste
cette conquête des ter­ri­toires du vide

 

                                                            ***

                                                         
J’aurais dû me retour­ner
agi­ter la main
comme au ciné­ma

Les trains les gares
des mondes se croisent
fré­missent par­fois de s’être frô­lés
là où les adieux
quand il y a un revoir

J’aurais vu la vague sur ses yeux
plus grande encore la lumière dedans
la lèvre trem­bler le nez cou­ler

L’amour aus­si

 

X