> Eva Wollenberg

Eva Wollenberg

Par | 2018-02-19T23:01:20+00:00 23 novembre 2014|Catégories : Blog|

Je vis en qua­si séclu­sion dans l’écrin de la beau­té sau­vage et elle infiltre mon tem­pé­ra­ment avec géné­ro­si­té et can­deur. Mon rap­port au lan­gage lui-même a tou­jours été très idio­syn­cra­tique, oscil­lant entre mutisme total habi­té de gestes et fièvre. Une année sans par­ler c’était quelques fois un sem­blant de paix et de sécu­ri­té. Mais la foreuse de la poé­sie débus­quait tous mes repaires et elle m’apparut très jeune comme le seul lan­gage réel­le­ment sou­te­nable, la source d’extases pro­fondes, une aorte, une énigme néces­saire, un sanc­tuaire au sein duquel Kaspar Hauser pou­vait être fleur.

Sommaires