> I fiori tutte le notti aperti

I fiori tutte le notti aperti

Par | 2018-02-25T04:48:20+00:00 11 novembre 2012|Catégories : Blog|

 

ricor­do di Andrea Zanzotto

 

I fio­ri tutte le not­ti aper­ti, mi guar­di scru­tan­do in giro
o dal­la fines­tra il cam­po come il cam­po di una vol­ta.
Venuti per i pra­ti, per non poter­li dire che erbe e albe­ri.
Potevamo essere fat­ti di un fer­ro, di  un  muso.
L’orto è solo una cosa che face­va­mo, una doman­da.

 

 

 

                                                                                                    sou­ve­nir d’Andrea Zanzotto

 

Les fleurs toutes les nuits ouvertes, tu me regardes en scru­tant alen­tour
ou par la fenêtre le champ sem­blable au champ d’autrefois.
Venus à tra­vers prés, pour ne pou­voir les dire qu’herbes et arbres.
Ils pou­vaient être faits d’un bout de fer, d’un museau.
Le pota­ger est juste une chose que nous fai­sions, une demande.

 

Traduit de l’italien par Jean-Charles Vegliante
(d’un recueil à paraître chez Mondadori