La minute lecture : Joëlle Abed, Puisque je suis de l’eau

Par |2021-06-06T21:39:22+02:00 6 juin 2021|Catégories : Critiques, Joëlle Abed|

Avec ce livre qui a obtenu le Prix des Trou­vères 2020, l’autrice signe le poème de la maturité. 

En effet, dans une langue sobre, pleine de ten­dresse, Joëlle évoque tout aus­si bien le sou­venir d’une enfance  désor­mais loin­taine (pour­tant très présente dans la pen­sée), d’une grand-mère aimante, que celui d’amis (une voi­sine chère) ou d’un ani­mal (un chat) dis­parus. Les vieux objets racon­tent des his­toires, les oiseaux et les arbres pro­tè­gent des saisons. Puisque je suis de l’eau est le recueil du temps qui coule, que l’on voudrait arrêter mais auquel on appar­tient irrémé­di­a­ble­ment. De la vieil­lesse, la fatigue, l’approche et la peur de mourir aus­si comme autant de raisons d’aimer la vie, d’en goûter la saveur. D’une pro­fonde et lumineuse mélan­col­ie, le texte de Joëlle invite à être, pleine­ment, dans l’espace de chaque instant, à l’habiter avec con­science et sérénité.

En atten­dant de com­man­der ce très beau texte chez ton libraire ou auprès de l’éditeur, tu peux en écouter un extrait ici :

Joëlle Abed, Puisque je suis de l’eau, édi­tions Hen­ry, 2021.

Présentation de l’auteur

Joëlle Abed

Joëlle Abed, née en 1949 à Paris, est une poétesse française. Elle grandit à Dji­bouti avant de vivre à Paris. Elle est psy­cho­logue clin­i­ci­enne et respon­s­able du relais hand­i­cap de l’université Paris-Diderot.

Poèmes choi­sis

Autres lec­tures

mm

Estelle Fenzy

Estelle Fen­zy a vécu près de Lille puis à Brest. Actuelle­ment, elle habite Arles où elle enseigne. BIBLIO : Pub­li­ca­tions en revues : Europe, Sec­ousse, Remue.net, Ce qui Reste, Ecrits du Nord (édi­tions Hen­ry), Microbe, Les Car­nets d’Eucharis, Terre à Ciel, Recours au Poème, Décharge, Pos­si­bles, FPM, Revu, Teste, Revue Alsa­ci­enne de Lit­téra­ture, Phoenix, Le Jour­nal des Poètes, La Ter­rasse, Arpa, Libéra­tion … Pub­li­ca­tions : CHUT (le mon­stre dort), édi­tions La Part Com­mune (2015) SANS, édi­tions La Porte (2015) ROUGE VIVE, édi­tions Al Man­ar (2016) JUSTE APRES, édi­tions La Porte (2016) L’ENTAILLE et LA COUTURE, édi­tions Hen­ry (2016) LE PAPILLON, édi­tions du Petit Flou (2017) MERE, édi­tions La Boucherie Lit­téraire (2017), Prix de poésie René Ley­naud 2018 PAR LA, édi­tions Lan­sK­ine (2018) MON CORPS C’EST TA MAISON, édi­tions La Porte (2018) POEMES WESTERN, édi­tions Lan­sK­ine (2018) LA MINUTE BLEUE DE L’AUBE, édi­tions La Part Com­mune (2019) GUEULE NOIRE, édi­tions La Boucherie Lit­téraire (2019) CODA (Osti­na­to), édi­tions Les Lieux-Dits (2020) LE CHANT DE LA FEMME SOURCE, édi­tions L’Ail des Ours (2020) Antholo­gies : SAXIFRAGE, dans Terre à Ciel, ini­tiée par Sabine Huynh MARLENE TISSOT & CO, édi­tions mgv2>publishing DEHORS</em<, édi­tions Janus (juin 2016) LESSIVES ETENDUES, dans Terre à Ciel, ini­tiée par Rose­lyne Sibille Livres et revue d’artistes : PETITE MANHATTAN, dans Le Monde des Villes, Brest 2, avec André Jolivet, édi­tions Volti­je CONNIVENCES 6, édi­tions La Marg­eride VIA ARELATENSIS (de pierre et de vent), livre d’artiste avec des pein­tures de Robert Lobet, édi­tions La Marg­eride NUITS d’ENFANCE, trois poèmes dans trois livres-boîtes accom­pa­g­nés d’un col­lage de gravures et mono­types de Colette Rey­det A paraître : LE GOÛT DES MERVEILLES, édi­tions La Boucherie lit­téraire (octo­bre 2021)
Aller en haut