La minute lecture : Margaret Atwood, Circé, Poèmes d’argile

Par |2021-06-21T10:12:37+02:00 21 juin 2021|Catégories : Critiques, Margaret Atwood|

Dans ce recueil à l’écriture sai­sis­sante, Mar­garet Atwood ren­verse les rôles, les points de vue et donne du per­son­nage de Cir­cé un émou­vant portrait. 

Du mythe, on se sou­vient de la sor­cière, des com­pagnons d’Ulysse méta­mor­phosés en porcs, sym­bole de la dom­i­na­tion des Dieux sur les hommes, mais aus­si d’une femme sur les hommes.

L’autrice change le vis­age de la magi­ci­enne : la voilà désunie, s’éloignant d’elle-même, cher­chant à échap­per aux mirages, aux men­songes. En quête de vérité. Elle nie toute respon­s­abil­ité dans les méta­mor­phoses, déclare amour et fragilité, désire, souf­fre, jalouse Péné­lope (au fond plus sor­cière qu’elle), se dévoue à Ulysse jusque dans l’écriture de ses mémoires, le sert, se fait femme d’argile, réduite à son seul ven­tre. Elle s’adresse au guer­ri­er que l’on décou­vre amant bru­tal, bes­tial, prenant terre et chair, pos­sé­dant et quit­tant sans regrets. Lui aus­si est trans­for­mé sous la plume de l’autrice, et com­ment ! Mais l’épreuve de la pas­sion aura offert à cette attachante Cir­cé un autre pou­voir : celui des mots, avec lesquels s’écrivent les prophéties et les his­toires « sans pitié ».

Mar­garet Atwood, Cir­cé, Poèmes d’argile, tra­duc­tion de Chris­tine Évain, édi­tions Bruno Doucey, 2021.

En atten­dant de com­man­der ce très beau recueil chez ton libraire, tu peux en écouter un extrait ici :

Présentation de l’auteur

Margaret Atwood

Mar­garet Atwood, née à Ottawa en 1939, est l’auteure d’une quar­an­taine de livres – fic­tion, poésie et essais cri­tiques. Traduite dans plus de cinquante langues, elle est l’une des plus grandes roman­cières de notre temps. Sont notam­ment parus chez Robert Laf­font Le Tueur aveu­gle (« Pavil­lons », 2002), La Ser­vante écar­late (« Pavil­lons Poche », 2017), un clas­sique qui ne cesse d’être redé­cou­vert et aujour­d’hui une série TV unanime­ment saluée, ain­si que Cap­tive (« Pavil­lons », 2017), égale­ment porté au petit écran.

Romans

La Ser­vante écar­late, Robert Laf­font, 1987 ((en) The Hand­maid­’s Tale, 1985).
Les Tes­ta­ments, Robert Laf­font, 2019 ((en) The Tes­ta­ments, 2019), Prix Book­er 2019

Le Dernier Homme, Robert Laf­font, 2005 ((en) Oryx and Crake, 2003)
Le Temps du déluge, Robert Laf­font, 2012 ((en) The Year of the Flood, 2009)
Mad­dAd­dam, Robert Laf­font, 2014 ((en) Mad­dAd­dam, 2013)

Autres romans

La Femme comestible, Robert Laf­font, 2008 ((en) The Edi­ble Woman, 1969)
Faire sur­face, Gras­set, 1978 ((en) Sur­fac­ing, 1972)
Lady Ora­cle, Étin­celle, 1980 ((en) Lady Ora­cle, 1976)
La Vie avant l’homme, Robert Laf­font, 1981 ((en) Life Before Man, 1979) publié égale­ment sous le titre La Vie devant l’homme aux édi­tions Quinze en 1981
Mar­quée au corps, Étin­celle, 1983 ((en) Bod­i­ly Harm, 1981)
Œil-de-chat, Robert Laf­font, 1991 ((en) Cat’s Eye, 1988)
La Voleuse d’hommes, Robert Laf­font, 1994 ((en) The Rob­ber Bride, 1993)
Cap­tive, Robert Laf­font, 1998 ((en) Alias Grace, 1996), adap­té en 2017 sous la forme d’une mini-série de six épisodes inti­t­ulée Cap­tive (Alias Grace) par Netflix
Le Tueur aveu­gle, Robert Laf­font, 2000 ((en) The Blind Assas­sin, 2000). Prix Book­er 2000
L’Odyssée de Péné­lope, Flam­mar­i­on, 2005 ((en) The Penelop­i­ad, 2005)
C’est le cœur qui lâche en dernier, Robert Laf­font, 2017 ((en) The Heart Goes Last, 2015)
Graine de sor­cière, Robert Laf­font, 2019 ((en) Hag-Seed, 2016)

Albums jeunesse

Tout là-haut dans l’ar­bre, Rue du monde, 2010 ((en) Up in the Tree, 1978). Adap­ta­tion par Alain Serres
Trois Con­tes très racon­ta­bles, Seghers, 2019 ((en) Trio of Tol­er­a­ble Tales, 2017)

Recueils de nouvelles 

Les Danseuses et autres nou­velles, Quinze, 1986 ((en) Danc­ing Girls, 1977)
Meurtre dans la nuit, Remue-ménage, 1987 ((en) Mur­der in the Dark, 1983)
L’Œuf de Barbe-Bleue, Libre Expres­sion, 1985 ((en) Blue­beard’s Egg, 1983)
Through the One-Way Mir­ror1986
Mort en lisière, Robert Laf­font, 1996 ((en) Wilder­ness Tips, 1991)
La petite poule vide son cœur, Ser­pent à plumes, 1996 ((en) Good Bones, 1992). Réédité sous le titre La Troisième Main aux édi­tions La Pleine Lune en 2005
Good Bones and Sim­ple Mur­ders1994
Le Fias­co du Labrador, Robert Laf­font, 2009 ((en) The Labrador Fias­co, 1996)
The Tent, 2006
Moral Dis­or­der, 2006
Neuf Con­tes, Robert Laf­font, 2018 ((en) Stone Mat­tress: Nine Wicked Tales, 2014)

Recueils de poésie 

Dou­ble Perse­phone, 1961
Le Cer­cle vicieux, Prise de parole — Du Noroît, 2000 ((en) The Cir­cle Game, 1964)
Expe­di­tions, 1965
Speech­es for Doc­tor Franken­stein1966
The Ani­mals in That Coun­try1968
Le Jour­nal de Susan­na Mood­ie, Bruno Doucey, 2011 ((en) The Jour­nals of Susan­na Mood­ie1970)
Pro­ce­dures for Under­ground1970
Poli­tique de pou­voir, L’Hexa­gone, 1995 ((en) Pow­er Pol­i­tics, 1971)
You Are Hap­py1974
Select­ed Poems1976
Two-Head­­ed Poems1978
True Sto­ries1981
Love Songs of a Ter­mi­na­tor1983
Inter­lu­nar1984
Matin dans la mai­son incendiée, Écrits des Forges, 2004 ((en) Morn­ing in the Burned House1996)
Eat­ing Fire: Select­ed Poems, 1965–19951998
The Door, 2007

Essais

Essai sur la lit­téra­ture cana­di­enne, Boréal, 1987 ((en) Sur­vival : A The­mat­ic Guide to Cana­di­an Lit­er­a­ture, 1972)
Days of the Rebels 1815–18401977
Cibles mou­vantes, Boréal, 2006 ((en) Sec­ond words: Select­ed Crit­i­cal Prose1982)
Strange Things: The Malev­o­lent North in Cana­di­an Lit­er­a­ture1995
Nego­ti­at­ing with the Dead: A Writer on Writ­ing2002
Cibles mou­vantes, Boréal, 2006 ((en) Mov­ing Tar­gets: Writ­ing with Intent, 1982–20042004)
Writ­ing with Intent: Essays, Reviews, Per­son­al Prose–1983–20052005
Comptes et légen­des : La dette et la face cachée de la richesse, Boréal, 2009 ((en) Pay­back: Debt and the Shad­ow Side of Wealth, 2008)

Poèmes choi­sis

Autres lec­tures

mm

Estelle Fenzy

Estelle Fen­zy a vécu près de Lille puis à Brest. Actuelle­ment, elle habite Arles où elle enseigne. BIBLIO : Pub­li­ca­tions en revues : Europe, Sec­ousse, Remue.net, Ce qui Reste, Ecrits du Nord (édi­tions Hen­ry), Microbe, Les Car­nets d’Eucharis, Terre à Ciel, Recours au Poème, Décharge, Pos­si­bles, FPM, Revu, Teste, Revue Alsa­ci­enne de Lit­téra­ture, Phoenix, Le Jour­nal des Poètes, La Ter­rasse, Arpa, Libéra­tion … Pub­li­ca­tions : CHUT (le mon­stre dort), édi­tions La Part Com­mune (2015) SANS, édi­tions La Porte (2015) ROUGE VIVE, édi­tions Al Man­ar (2016) JUSTE APRES, édi­tions La Porte (2016) L’ENTAILLE et LA COUTURE, édi­tions Hen­ry (2016) LE PAPILLON, édi­tions du Petit Flou (2017) MERE, édi­tions La Boucherie Lit­téraire (2017), Prix de poésie René Ley­naud 2018 PAR LA, édi­tions Lan­sK­ine (2018) MON CORPS C’EST TA MAISON, édi­tions La Porte (2018) POEMES WESTERN, édi­tions Lan­sK­ine (2018) LA MINUTE BLEUE DE L’AUBE, édi­tions La Part Com­mune (2019) GUEULE NOIRE, édi­tions La Boucherie Lit­téraire (2019) CODA (Osti­na­to), édi­tions Les Lieux-Dits (2020) LE CHANT DE LA FEMME SOURCE, édi­tions L’Ail des Ours (2020) Antholo­gies : SAXIFRAGE, dans Terre à Ciel, ini­tiée par Sabine Huynh MARLENE TISSOT & CO, édi­tions mgv2>publishing DEHORS</em<, édi­tions Janus (juin 2016) LESSIVES ETENDUES, dans Terre à Ciel, ini­tiée par Rose­lyne Sibille Livres et revue d’artistes : PETITE MANHATTAN, dans Le Monde des Villes, Brest 2, avec André Jolivet, édi­tions Volti­je CONNIVENCES 6, édi­tions La Marg­eride VIA ARELATENSIS (de pierre et de vent), livre d’artiste avec des pein­tures de Robert Lobet, édi­tions La Marg­eride NUITS d’ENFANCE, trois poèmes dans trois livres-boîtes accom­pa­g­nés d’un col­lage de gravures et mono­types de Colette Rey­det A paraître : LE GOÛT DES MERVEILLES, édi­tions La Boucherie lit­téraire (octo­bre 2021)
Aller en haut