> L’ EVE OCCULTE

L’ EVE OCCULTE

Par | 2018-02-20T22:10:25+00:00 21 décembre 2013|Catégories : Blog|

 

Semblable à la trans­fi­gu­ra­tion dans sa prin­cière demeure
Lorsqu'on res­pire les sphères de l'accomplissement
Du déve­lop­pe­ment des nou­velles plan­ta­tions sur les cimes du coeur
Sur les étangs fré­mis­sant
Sous ce regard occulte, sous cette chère pré­sence.

Semblable à la Trinité, au mou­rir, comme Perceval, tré­pas­ser
Puis sur­gir aux touffes de myrtes peu­plant encore le poi­trail béant
D'une col­line tra­ver­sée
Par le feu mira­cu­leux
Doubles miroirs au sein de la contem­pla­tion .

Semblable à la lumière  trans­por­tée par des mains écar­lates
Des mains trans­pa­rentes et sereines
Jusqu'à l'os, jusqu'à la moelle, jusqu'à la lymphe solaire
D'un unique sou­ve­nir
D'une seule gran­deur d'âme illu­mi­nant le néant, le doute, la dou­leur.

Semblable à la grande céré­mo­nie du soleil
A l'authentique séré­ni­té de l'apothéose, de l'accomplissement
Dans le ver­tige des caveaux
Emplis de regards et de songes .

Semblable aux yeux indis­crets des murailles
Ruisselant des tré­sors
Accumulés
De joyaux déli­vrés par la sonde sans nom de l'âme

Elle se tient debout au car­re­four des mondes  .
 

Sommaires