> LA CORDE DE JUIN

LA CORDE DE JUIN

Par | 2018-05-22T23:26:50+00:00 28 juillet 2013|Catégories : Blog|

 

Non pas seule­ment les pleurs,
pareils au fré­mis­se­ment des fleurs de Mme Dalloway,
mais le retour même des larmes à la source,
comme vers l’échine d'un grand arbre,
le voyage par les veines des plantes
nous éclai­rant sur l'essence des liquides,
en sym­biose avec l'air que l'on res­pire dans le som­meil –

tout cela, des tâton­ne­ments des pitons pen­dant l’escalade à tra­vers le temps,
des mots pro­non­cés par les autres au cours de la tra­ver­sée,
mur­mu­rés dans la barbe grise de la lueur
mati­nale, entre la nuit et l'aube, où les mots
se jetaient dans les bras les uns des autres tels des sou­ris de théâtre, à scan­der
la vic­toire de la vie, entre la face tour­née vers soi et celle
que l'on par­tage avec un autre à ses côtés,
dans le cocon des signi­fi­ca­tions entre deux corps

où, même en rêve, sans dis­con­ti­nuer,
coule la sève de toutes les pen­sées

 

 

Traduction Stéphane Bouquet et l’auteur
 

X