> L’adieu du mal aimé

L’adieu du mal aimé

Par | 2018-02-22T11:37:04+00:00 27 avril 2013|Catégories : Blog|

 

Je m’en vais
Loin des ami­tiés feintes
Loin des fra­ter­ni­tés simu­lées
Là bas
Où la lit­té­ra­ture
Se rit des cha­pelles
Se moque des clans
Nargue la tri­bu

Je m’en vais
Pour que
Mon âme garde sa can­deur
Mon esprit sa vir­gi­ni­té
De poète inno­cent
Je veux plon­ger mon pied
Dans la rivière de Badasso
Où les génies disent des can­tiques
Qui ont l’éclat d’un hymne

Moi pauvre fou
Amoureux des étoiles
J’ai soif de cette soli­tude féconde
De ces errances fer­tiles
Au milieu de la forêt verte
Où me viennent en flots sac­ca­dés
Des essaims de poèmes exal­tés

A l’abri je serai
De ceux qui d’overdose
Meurent de poli­ti­quine
De ceux qui mugissent
Quand rugissent les vagues hai­neuses
Au nom de la guerre du pou­voir

Là bas
Des chants des oiseaux
J’étancherai mes faims
Ma soif je ras­sa­sie­rai
Des mur­mures des cas­cades
Et de la beau­té mati­nale
Où sur­gissent, tel un soleil
Des biches au pelage de coton

Je trem­pe­rai ma plume
Dans l’encre des cœurs purs
Pour écrire la sym­pho­nie
De la ver­tu

A Badasso les amis ne se déguisent pas
A Badasso sont trans­pa­rents les amis
Les frères sont des frères
Liés par le même amour
Amour des mots
Amours des lettres
Du verbe

Je m’en vais
Sans haine
Avec peine
 

Sommaires