> Les rêves

Les rêves

Par | 2018-02-24T10:56:36+00:00 15 juillet 2012|Catégories : Blog|

 

Le visage de ceux qu’on n’aime pas encor
Apparaît quel­que­fois aux fenêtres des rêves
Et va s’illuminant sur de pâles décors
Dans un argen­te­ment de lune qui se lève.

Il flotte du divin aux grâces de leur corps
Leur regard est intense et leur bouche atten­tive ;
Il semble qu’ils aient vu les jar­dins de la mort
Et que plus rien en eux de réel ne sur­vive.

La fur­tive dou­ceur de leur avè­ne­ment
Enjôle nos dési­rs à leurs vou­loirs pro­pices,
Nous pres­sen­tons en eux d’impérieux amants
Venus pour nous afin que le sort s’accomplisse

Ils ont des gestes lents, doux et silen­cieux,
Notre vie uni­ment vers leur attente afflue :
Il semble que les corps s’unissent par leurs yeux
Et que les âmes sont des pages qu’on a lues.

Le mys­tère s’exalte aux sour­dines des voix,
À l’énigme des yeux, au trouble du sou­rire,
À la grande pitié qui nous vient quel­que­fois
De leur regard, qui s’imprécise et se retire…

Ce sont des frô­le­ments dont on ne peut gué­rir,
Où l’on se sent le cœur trop las pour se défendre,
Où l’âme est triste ain­si qu’au moment de mou­rir ;
Ce sont des unions lamen­tables et tendres…

Et ceux-là res­te­ront, quand le rêve aura fui,
Mystérieusement les élus du men­songe,
Ceux à qui nous aurons, dans le secret des nuits,
Offert nos lèvres d’ombre, ouvert nos bras de songe.