Mar­lene Tis­sot est née dans les sev­en­ties du côté de Reims. Elle vit aujourd’hui à Valence, écoute beau­coup de musique, dort très mal, écrit sou­vent la nuit, de préférence au sty­lo bille.

Elle est l’auteur d’un recueil de poésies « Nos par­celles de ter­rain très très vague » (Aspho­dèle édi­tions), de pla­que­ttes poé­tiques « Celui qui préférait respir­er le par­fum des fleurs » et « Mes pieds nus dans tes vieux sabots bre­tons » (-36° édi­tions) ain­si que d’un roman « Mailles à l’envers » (Luna­tique Editions).

Elle par­ticipe régulière­ment à des revues lit­téraires aux univers var­iés (Bor­bo­rygmes, Freak Wave, Dis­so­nances, Nou­veaux Dél­its, Trac­tion Bra­bant, Népenthès, Microbe, Le Zaporogue, Les Cahiers d’Adèle, Poésie/Première, Charogne, L’Angoisse, …)

Elle ter­mine actuelle­ment un recueil poé­tique « A rebours » et tra­vaille à la rédac­tion d’un nou­veau roman qui sera peut-être inti­t­ulé « Les voix ».