> Mon église

Mon église

Par |2018-08-17T19:40:17+00:00 1 juillet 2013|Catégories : Blog|

 

Mon église (au nom du père, de la mère et du plat qui est sur ma table)

Mon père, qui a tra­vaillé des heures et des heures
pour que nous ne man­quions de rien,
béni sois-tu, homme malade d'amour,
sei­gneur du règne des humbles,
fais tienne la volon­té avec ces mains,
vic­times d’engelures, brû­lures et cou­pures,
par­donne ses blas­phèmes à Dieu
et aux mal­heu­reux qui ne méritent pas
la plus petite et misé­rable miette de com­pas­sion,
ne me laisse pas seule sur ce che­min de cre­vasses,
entou­ré de fil bar­be­lé,
et libère-moi de la "poé­sie" des pro­phètes impos­teurs,

                                                                                                                                                                                                   amen.

(Poème de « Faim »).
Traduction, Laura Vazquez

 

Mi igle­sia (en el nombre del padre, de la madre y del pla­to que ten­go en la mesa)

 

Padre mío, que tra­ba­jas horas y horas
para que no nos falte de nada,
san­ti­fi­ca­do seas, hombre enfer­mo de amor,
señor del rei­no de los humildes,
haz tuya la volun­tad con esas manos
víc­ti­mas de sabañones, que­ma­du­ras y cortes,
per­do­na a Dios por ser tan blas­fe­mo
y a los des­gra­cia­dos que no mere­cen
ni unas mise­rables miga­jas de com­pa­sión,
no me dejes sola en este agrie­ta­do cami­no,
cer­ca­do con alambres de espi­nos,
y libé­rame de la "poesía" de pro­fe­tas impos­tores,

                                                                                                amén.

(Poema de “Hambre”).  

X