> On n’a pas encore fait mieux

On n’a pas encore fait mieux

Par |2018-11-19T01:55:57+00:00 10 février 2013|Catégories : Blog|

 

On n’a pas encore fait mieux que le poids mort d’un homme
Pas fait mieux qu’un corps sur une ligne d’horizon

 

Qu’un mort pour peser sur la levée du jour

 

Pour qu’auprès de lui l’aube vienne s’étendre

_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​

Au matin sus­pen­du, éd. Rue des Promenades, 2012

 

(Reichelt) au matin sus­pen­du évoque les der­nières minutes de François Reichelt, mort le 4 février 1912, suite à l'infructueux essai d'un para­chute de sa fabri­ca­tion du haut du pre­mier étage de la tour Eiffel. Ce qui est trou­blant et fut peut-être une pre­mière his­to­rique, c’est que la chute et la mort de Reichelt ont été fil­mées. J’y ai vu comme une pré­mo­ni­tion du xxe siècle com­men­çant et la nais­sance d’un fan­tôme venu à ma ren­contre bien des années plus tard, enfant, puis jeune homme, sur les lieux mêmes du drame. 

X