> Phoenix n°10, juillet 2013

Phoenix n°10, juillet 2013

Par | 2018-02-20T02:22:18+00:00 14 septembre 2013|Catégories : Blog|

Recours au Poème évoque sou­vent cette très belle revue, pour cette rai­son que nous nous sen­tons des affi­ni­tés fortes, sur le plan des concep­tions du monde, du réel, de l’homme et de la poé­sie. Entre autres. Mais aus­si car Phoenix est sans doute aucun l’une des plus impor­tantes revues fran­co­phones de poé­sie contem­po­raine, pro­po­sant des som­maires de très haute tenue. En ce dixième opus, le lec­teur de la revue décou­vri­ra (c’est mon cas) ou redé­cou­vri­ra l’atelier d’une femme poète de natio­na­li­té algé­rienne, femme poète et « mili­tante de la culture » nous dit-on : Djoher Amhis-Ouksel, laquelle tra­vaille inlas­sa­ble­ment à la défense et à la pro­mo­tion « des œuvres les plus remar­quables de la lit­té­ra­ture algé­rienne d’expression fran­çaise ». Une telle démarche, pug­nace, mérite ample­ment en effet d’être ain­si mise à l’honneur. On lira ici des contri­bu­tions pas­sion­nantes sur Djoher Amhis-Ouksel, dont la pré­sen­ta­tion du maître d’œuvre de l’ensemble, Téric Boucebci, ain­si que des textes de la femme poète, choix de pages issues du Chant de la sit­telle :

 

Titem regarde au loin…
Sa main dési­gnait quelque chose
Regardez ! Regardez !
Les fleuves remontent vers la source.
     De mémoire d’homme
     De mémoire d’humanité
Le monde est à l’envers ! Le mal a pris la place du bien
     Pleurez ! Pleurez !
Vous ne ver­rez plus l’eau qui brille au soleil.
Vous n’entendrez plus le bruit des cas­cades…
     Non ! Ne pleu­rez plus !
     Ecoutez !
     Ecoutez !
Entendez-vous l’eau enfouie dans les pro­fon­deurs ?

 

Des textes forts, empreints d’une pro­fonde gra­vi­té, accom­pa­gnés d’études signées Danièle Maoudj, Hammoudan Abdelouahid, Michel Louyot, Adriana Lassel, Ghenima Kemkem Rekis et Marie-Christine Masset. Ce dos­sier légi­time à lui seul la lec­ture de ce dixième numé­ro de Phoenix.
Vient ensuite un fort beau « Partage des voix », com­po­sé de voix de poètes contem­po­rains, cer­tains pré­sents aus­si dans nos pages, ou qui le seront bien­tôt, point de hasard en effet : François Bordes, Claudine Helft, Françoise Siri, Guillaume Decourt, Arnaud Talhouarn, l’ami et membre de Recours au Poème Mathieu Hilfiger, Marie-Christine Masset. Poètes accom­pa­gnés des voix de Yannick Torlini, Jean-François Laurent, Guy Perrocheau, Marcel Migozzi. On retrou­ve­ra aus­si le très beau poème hom­mage consa­cré par Marc Delouze à Ali Prodimja, Ali par­ti, poème que l’on peut aus­si lire ici.
L’ensemble de ce par­tage des voix est de très haute tenue, et l’on a plai­sir à retrou­ver en par­ti­cu­lier la poé­sie pro­fonde de Marie-Christine Masset.
Les pages de la revue pro­posent ensuite une « Voix d’ailleurs » en la per­sonne de Jangbu, poète né au Tibet en 1963, et pré­sen­té ain­si : « Considéré comme un chef de file des poètes tibé­tains d’avant-garde au début des années 1980, il est aus­si l’un des intel­lec­tuels tibé­tains les plus écou­tés dans son pays, où il a reçu de nom­breux prix. Fondateur de plu­sieurs jour­naux lit­té­raires et du pre­mier et seul fes­ti­val de poé­sie tibé­taine indé­pen­dant au Tibet, il est aus­si deve­nu depuis 2004 réa­li­sa­teur de films docu­men­taires ». Jangbu est avant tout un poète de haut vol que l’on peut lire grâce à l’Oreille du Loup (Le hachoir invi­sible, 2013). Ainsi :

 

La péniche rem­plie de poé­sie
Transperce le brouillard et l’église
Transperce la pluie et la roche
Transperce le vent et le canal
Glisse à contre-cou­rant
Glisse loin de la mai­son où vécut l’éternellement jeune Rimbaud
Laisse à nou­veau tout der­rière elle
Sans trace aucune
Comme un grand man­da­la de sable colo­ré qu’on efface après
réa­li­sa­tion

 

Viennent ensuite, comme à l’habitude, des textes en « spo­rades »  et des lec­tures de recueils/​livres. Cette revue est à lire et conser­ver dans les rayons de sa biblio­thèque.
 

Phoenix. Cahiers lit­té­raires inter­na­tio­naux.
Direction : Yves Broussard et André Ughetto

www​.revue​phoe​nix​.com
revuephoenix1@​yahoo.​fr

4, rue Fénelon. 13006 Marseille.
Le numé­ro : 16 euros

 

Sommaires