> Poèmes de Raison 2

Poèmes de Raison 2

Par | 2018-05-28T03:22:31+00:00 24 février 2013|Catégories : Blog|

 

L'amertume fait de nous des inquiets, enra­gés dans l'inquiétude.
La décep­tion, la per­plexi­té amère rongent notre cœur mais
main­te­nant
il faut
man­ger l'amertume, ense­ve­lir le cœur dans une pro­fon­deur qui n'est plus faite d'absence ni même d'inachèvement ni même d'oubli.

Dans la pierre
ne dort le visage de per­sonne :
D'être ense­ve­li dans l'informulé, il inexiste.
L'ensevelissement n'existe pas mais l'absence, l'absence n'existe pas mais un signe-de-l'absence, qui n'existe pas.
Les heures, en pas­sant, s'enfoncent dans la nappe d'un silence qui n'est fait de rien.

On amasse les éma­na­tions de l'âme, on enfouit le cœur de l'âme au sein des heures, pen­sant que
enfouir est une manière d'accumuler, cepen­dant
cepen­dant
la fata­li­té que nous sommes, mur­mure que
l'inconnu et l'inexistant
se
confondent.
 

X