> Rebâtir les jours

Rebâtir les jours

Par |2018-08-15T03:54:56+00:00 18 août 2014|Catégories : Blog|

 

S’ils écoutent mon appel au seuil de l’été
je leur dirai com­ment les rêves achèvent le cœur
com­ment les nuits éper­dues s’ouvrent
sur la dis­per­sion des jours

Rebâtir ces jours
contre une vani­té annon­cée
un prin­temps lapi­dé

Rebâtir les jours
à genoux
fas­ci­né par l’existence
par un cri d’enfance
éga­ré dans la guerre

Attirée par un esprit confus
mon attente s’éloigne
et tra­verse sim­ple­ment la pluie sur la col­line

Rebâtir les jours
comme si tout était prêt
Ces époques tatouées sur l’argile
l’encens, le vio­lon, la voix et la flûte du cha­grin
et pour­tant
tu n’es pas venue avec ton châle bro­dé de sable

Nous étions morts-vivants
silen­cieux dans les entrailles de la dou­leur

Souvenir d’une défaite
où des gens cou­raient
et je te cher­chais par­mi les pen­dus
et les visages des sol­dats démo­niaques

Rebâtir les jours
avec la brise
et l’habitude
l’aube renais­sait
péné­trant le vide
et je ployais

Rebâtir les jours
à genoux
à la matu­ri­té du fruit défen­du
je m’écaille
mal­gré cette averse démen­tielle
qui trempe l’âme des morts
Rebâtir les jours
à genoux
lorsque l’horizon se noie dans la crue du ciel
et que la forêt n’est plus qu’une flaque brû­lée
Je serai de cette géné­ra­tion qui marche à l’envers
por­tant son arche sur sa tête

Marrakech, mai 2012

 

 

Extrait du recueil "Rebâtir les jours" © Éditions Bruno Doucey, 2013.

X