> Relais Raillerie

Relais Raillerie

Par |2018-10-20T10:56:42+00:00 16 juillet 2012|Catégories : Blog|

L’entendez-vous, ain­si raillent des pro­to­coles de miel, héhé, ils t’envoient

dans un hôtel d’aéroport ! Ils disent : Vas là où ce n’est pas beau, où ça coûte,

prends le mau­vais lit, mais ne dors pas dedans, sois juste allon­gé,

et allon­gé écoute avec quelle finesse est déchi­ré en lam­beaux

l’air, par des avions à hélices, qui décollent per­pé­tuel­le­ment,

atter­rissent tout le temps, per­pé­tuel­le­ment déchirent en lam­beaux. Ressource-toi bien.

De com­bien de mil­liers de mètres de hau­teur ? Oh non ! Ne fais pas ça s’il-te-plait.

Tu ne vas quand-même pas en plus pro­mou­voir le vide. Sois intègre.

Mais pour­quoi ? Tu dois endu­rer en hiver­na­tion la vieille colère

et la dis­po­si­tion d’aggraver quelque-chose. Pas échan­ger

mais taper des­sus. Quand on dit : Ou l’inverse pour une fois,

qu’est ce que tu dis ? Tu dis : Non. Impressionnisme fini, pour de bon.

Regarde, tous les autres, qui étaient sans choix, mais avec le cœur pur,

ils partent. Mais « par­ti » ? Tu y as déjà été ! C’est com­bien

conver­ti en dol­lars, en sexe ou en heures ? Arrête avec ça

on n’échange plus. Tu vas par­tir en voyage déjà demain,

tu vas le dire à tous : C’est plus que vous ne pou­vez vous per­mettre.

 

Traduit de l'allemand par Tom Nisse
 

X