> RÊVE D’ALOUETTE

RÊVE D’ALOUETTE

Par | 2018-02-21T18:19:01+00:00 13 décembre 2014|Catégories : Blog|

 

Pluie de météores
son mur­mure de sable
dans l’ombre bleue
du dor­meur

le dor­meur téta­ni­sé
le dor­meur tou­jours debout
le dor­meur ouvert à la néga­tion
au hur­le­ment des pla­nètes

le dor­meur écoute au loin
le chant de la baleine astrale

Dans les veines du rêveur
la gra­vi­ta­tion du sang
le vol des insectes, leur amour
de l’amour, une porte claque
dans le ciel,
                    c’est la chouette
qui rentre d’un beau dimanche
retrou­vé, des vis­cères du monde

des fan­fares, des algues noires
et des tours de la mélan­co­lie

L’affolement des vieilles marées
sur la pupille noire du veilleur

le lapin mort, ses yeux de boue
il frappe à la fenêtre

 

S’est éva­noui le veilleur

la lune tourne en silence
dans les organes du mou­rant
dans le cer­ve­let de la baleine

dans les hautes herbes de l’amour
que l’on fait

Dans la clai­rière, un voi­lier
fré­mis­sant, un petit cœur
d’alouette, un grand cri
de pierre levée

Bientôt revien­dra le veilleur
à la clai­rière où rêve l’alouette
ses chants de neige rouge
ses feux de prai­rie

minus­cules prai­ries, celles
de l’insomnie

Gravitation des corps célestes
le dor­meur, gra­vi­ta­tion des cœurs
ter­restres, le rêveur, l’alouette
les mur­mures, l’agonie.

 

 

Dans « Le monde est un autre » – L’Escampette-2013

Sommaires