> SFUMATO

SFUMATO

Par | 2018-02-23T17:48:47+00:00 26 octobre 2013|Catégories : Blog|

 

Une livide petite pluie de prin­temps
farine entre les col­lines et détend la terre ;
le chant du coq accom­pa­gné par le tapage
d’un noc­turne attar­dé ne m’atteint qu’atténué
qua­si comme du fond d’un coquillage
et le cla­que­ment sourd de pas dans la cui­sine
se mêlent dans mon clair-obs­cur au sou­ve­nir
d’une île à la dérive.

Mon espé­rance, comme celle des herbes, des bêtes,
est plu­tôt sai­son­nière ; j’en ai bon an mal an
pris l’habitude, ain­si que d’oublier un peu
chaque jour ma jeu­nesse. Une sève ordi­naire,
ténue et sans saveur par­ti­cu­lière
cir­cule dans mes veines. Vingt ans, vingt ans déjà
de l’autre côté, et je ne sais pas pour­quoi
j’ai tra­ver­sé la mer.