> Sur le bout de la langue

Sur le bout de la langue

Par | 2018-02-22T21:51:06+00:00 17 juillet 2012|Catégories : Blog|

 

1.

La langue
Tout à la fois
L’outil et le chan­tier
La dent et la carie
La pelle
Et le trou à bou­cher

La langue
A l’étal du bou­cher
Rose sai­gnant
Coupée de tous ses mots
De tous les mots
Qu’elle ne pro­non­ce­ra
PLUS

La langue
Apprise à répé­ter
Les échos enten­dus
Modelés
Façon prêt-à-col-por­ter
(la parole d’évangile)

La langue
Arrêtée
A mi-che­min
Entre l’envie de dire
Et son infor­mu­lé
Sa part obs­cure

La langue
Cadencée
Prenant rythme sur l’autre
L’inter-locuteur
Celui qui parle
Et dont la voix com­mande
L’intensité sonore

2.

La voix là bla­bla­tise
La voix ci voci­fère
N’est pas peu fière
De lire ses vers
Devant un par­terre
D’oreilles qu’elle croit
Tendues
Comme mains de frères
Au-des­sus de la flamme

Les mêmes mots n’expriment pas, d’une bouche à l’autre, des pen­sées simi­laires.

Les pen­sées et les mots prennent des ren­dez-vous tou­jours incer­tains.

Les mots ne pensent pas.

Les pen­sées n’ont pas de mots à elles.

Dans les silences de toute voix le poème conti­nue de par­ler. Qui l’entend le fait sien et l’étire à sou­hait avec ses propres mots.

3.

La langue il faut :
La trans­for­mer éper­du­ment
La déphra­séi­fier jusqu’à l’os
Trancher
Hacher
Ses refrains conve­nus
Clouer le bec
OUI
Au pre­mier con venu !

La langue il faut :
Lui chan­ger la vie
Hosanna
Au plus bas
D’essieux cris­sants trop éprou­vés
Sous des phrases mal­fa­mées
En route
Vers les camps
De la mort annon­cée

La langue il faut :
La jar­di­ner cas­ser
Ses mottes biner
La glotte l’arroser
Jeter ses germes à la volée
Hors sillons cali­brés
Droit tirés !

Faut l’inventer la langue
En son mélang(u)e osé
De souches hybri­di­fiées !
Faut de la nou­veau­té
Jailli des mots usés
Trop usa­gés
Pour jouer encore
De leur séduc­tion
Faut la recréer !

4.

C’est ce mot
Sur le bout de la langue
Ce mot
Jamais pro­non­cé
Parce qu’introuvable
Ce mot
Jouant à cache-cache
Avec tous les autres
Ce mot de la réponse

Mot d’outre-langue
Pas   par­lé
Pas   homo-lan­gué
Pas   de ceux
Parlant au plus pres­sé
Dans le brou­ha­ra des mêlées

Le mot
Qui uni­rait
L’origine et la fin
La langue et l’être
La vie et la mort
C’est ce mot
SURLEBOUTDELALANGUE

(fév.2012)