> D’infini un silence une lumière

D’infini un silence une lumière

Par |2018-08-21T02:53:18+00:00 29 mars 2015|Catégories : Blog|

 

être
la ver­ti­gi­neuse approche d’une défla­grante nuit

une impen­sée une
déme­sure à cet uni­vers tour­noyant
une inver­sée une
alter­nance d’abîme infi­ni

un ver­ti­gi­neux ves­tige une
espé­rance d’un théâtre de l’être
une audace un espace de lumière où
le gouffre la nuit le jour se
fondent s’ensemencent
en infi­nie noir­ceur en
silence immense

 

 

***

 

dans l’éclat d’une clar­té tom­bée y
frayer une entaille une
infi­nie

y plon­ger

plon­ger de silence en l’infini de quelqu’un
au plus pro­fond de l’enfouissement incer­tain

y tailla­der les ténèbres y
tailler une soli­tude bou­le­ver­sée

insai­sis­sable inver­ser
le cœur d’une indé­fi­nis­sable noire neige

 

 

***

 

 

en ce point de lumière nue la nuit
est-elle sereine reine
clar­té vitale d’un infi­ni

ce feu de plus en plus feu
en les ténèbres trans­fi­gu­rées une
fleur innom­brable un sépulcre
en l’ombre d’une énigme cen­drée sacrée

voi­là ici-bas
la nuit ce feu de silence obs­cur­ci ce
matin d’éblouissement appro­ché

lumière lumière
frap­pée inouïe de noir infi­ni

 

 

***

 

 

nuit
ves­tige d’une méta­mor­phose infi­nie une

tra­ver­sée en l’obscure intui­tion

ce contour
entr’aperçu en la pal­pi­ta­tion d’un com­men­ce­ment inné

une
lumière intui­tive pre­mière un
œil d’ombre

fuyant en enfi­lade infi­nie
ver­tige sans fond spi­rale d’un silence nu

 

 

***

 

s’y
des­sine la nuit dis­con­ti­nue
semeuse d’éblouissement nu

y pres­sen­tir l’amour abso­lu ce
ciel au grand vent étoi­lé noir
noir des­sein en ce voyage infi­ni

que l’amour jamais ne soit aus­si silen­cieux
au devant de ce noir lumière ne soit
en ce soir jamais si
véri­ta­ble­ment étran­ger si

voyage sans fin

 

 

 

                                    poèmes inédits extraits d’un manus­crit inti­tu­lé « D’infini un silence une lumière »
 

X