> Passage en revues : autour de Europe 1015/​1016, Arpa 108 et Phoenix 11

Passage en revues : autour de Europe 1015/​1016, Arpa 108 et Phoenix 11

Par | 2018-02-21T20:06:19+00:00 23 décembre 2013|Catégories : Blog|

 

Passage en revues
 

Autour de : Europe 1015/​1016, Arpa 108 et Phoenix 11

 

 

La revue lit­té­raire men­suelle Europe, Dame et ins­ti­tu­tion que l’on ne pré­sente plus, donne de nou­veau un superbe numé­ro (novembre/​décembre 2013) cette fois consa­cré à la « lit­té­ra­ture du Maroc ». Ce dos­sier étant accom­pa­gné d’un autre, consa­cré quant à lui à Henri Thomas. Alléchant, et réus­si. Au sujet de « la » (ou des ?) lit­té­ra­ture (s) du Maroc, Hervé Sanson pré­sente le dos­sier en par­lant d’un « car­rous­sel de voix et de sen­si­bi­li­tés » et en indi­quant que le Maroc n’a plus eu les hon­neurs d’un dos­sier dans Europe depuis 30 ans. De son point de vue, « cette lit­té­ra­ture n’a jamais été aus­si vivante, diver­si­fiée et auda­cieuse », d’où la néces­si­té ici affir­mée de prendre en consi­dé­ra­tion ses trois langues d’écriture, fran­çais, arabe et ama­zigh. Le dos­sier donne à lire des écri­vains et des poètes de trois géné­ra­tions, et donc aus­si des voix récentes. L’ensemble com­men­çant par un pas­sion­nant entre­tien entre Jacques Ancet et le poète maro­cain de haut vol Mohammed Bennis. Impossible d’écluser la richesse d’un tel dos­sier qui fera date. Disons sim­ple­ment que les lec­teurs de ce numé­ro d’Europe auront le bon­heur de ren­con­trer l’œuvre de poètes de forte voix/​voie : Mohammed Bennis, Ahmed Bouanani, Abdallah Zrika, Ali Sadki Azayku, Abdellatif Laâbi, Mohamed Hmoudane, Rachida Madani, abdel-Illah Salhi, Siham Bouhlal, Mourad Kadiri, Moha Mallal et Fatima Mouatakil. On le voit la pré­sence poé­tique est dense en ce numé­ro. Sans comp­ter que les études pro­po­sées sur les divers aspects du lit­té­raire maro­cain contem­po­rain sont, disons-le net­te­ment, pas­sion­nantes. À ce dos­sier s’ajoute un fort bel ensemble consa­cré à Henri Thomas pré­sen­té par Patrice Bougon et pro­po­sant des textes de Max Alhau, Marion Spaer, Pierre Lecoeur, Patrice Bougon, Salim Jay et des textes d’Henri Thomas.

L’habituel cahier de créa­tion donne ensuite à lire diverses voix : Derek Mahon, Gérard Cartier, Etienne Faure et Jean-Théodore Moulin. On retrou­ve­ra aus­si dans les pages d’Europe les chro­niques et par­ties habi­tuelles. Un bien beau numé­ro.

   

Europe4 rue Marie-Rose. 75014 Paris.
Mensuelle.
www​.europe​-revue​.net/
Rédaction en chef : Jean-Baptiste Para et Charles Dobzynski
Le numé­ro : 20 euros.

 

 

La revue de poé­sie Arpa, diri­gée par notre chro­ni­queur et col­la­bo­ra­teur, le poète Gérard Bocholier, atteint son 108e numé­ro. On peut dire sans risque de se trom­per que Bocholier publie dans ces pages, depuis bien des années, l’essentiel de la poé­sie fran­çaise contem­po­raine. Ce numé­ro 108 met ain­si en avant l’atelier de poètes que nous appré­cions tout par­ti­cu­liè­re­ment, Georges Bonnet, Jean Maison et Michèle Finck. Le volume donne aus­si à lire (en Une) des textes de Frédéric Jacques Temple, Sylvie Fabre G, Danièle Corre. Viennent ensuite diverses voix, impos­sibles à citer en leur ensemble, dont celles de Max Alhau, Monique Saint-Julia, Pierre Maubé, Lydia Padellec, Line Szöllosi, Jean-Pierre Boulic ou Jean-Pierre Farines… Entre autres. Par ailleurs, Isabelle Raviolo donne une inté­res­sante étude consa­crée à Sylvie Fabre G et à son recueil Frère humain tan­dis que André F. Jeanjean rend un hom­mage néces­saire à Gaston Puel. Le tout est ponc­tué par l’habituelle chro­nique du maître d’œuvre.

 

Arpa. Gérard Bocholier. 44 rue Morel-Ladeuil. 63 000 Clermont-Ferrand. 
Le numé­ro 8 euros.
www​.arpa​-poe​sie​.fr –

 

 

 

Onzième numé­ro de la revue Phoenix, ins­crite dans l’histoire de Sud et d’Autre Sud, avec un dos­sier consa­cré à la poète ita­lienne Maura Del Serra. Cet impor­tant dos­sier ras­sem­blé par André Ughetto com­porte des études de Girogio Barberi Squarotti, Daniela Marceschi et Lev Verscinin  en accom­pa­gne­ment d’une tren­taine de pages d’œuvre de la poète. Ainsi :

 

Comme splen­deur rede­ve­nant lumière
dans le repos du ciel, l’horizon,
la musique est le silence de la flamme
que juge dans son cœur et fait éclore en soi
l’ange qui est méta­phore de toi.

 

La revue offre ensuite un très beau par­tage des voix, avec des textes de Yves Broussard, Dominique Sorrente, Olivier Massé, Christophe Forgeot, Nicolas Rouzet, Léo Lubeit, Jean-Pierre Cramoisan, Timoteo Sergoï, Anny Cat, Téric Boucebci et Jean Joubert. Vient après une voix espa­gnole : Miguel Veyrat et ses visions :

 

SOLSTICE vapeur dif­fuse
de la terre brû­lée :
Ouvre-moi à la lumière
véri­té qui danse sans but.

 

Il y a beau­coup dans ces quelques mots.

Les pages qui suivent sont celles des diverses chro­niques, avec une ouver­ture nou­velle aux arts. A noter aus­si l’hommage, tout aus­si néces­saire, ren­du à Gaston Puel par Alain Freixe. Phoenix est une revue clai­re­ment posée sur l’axe du monde.

 

Phoenix. Cahiers lit­té­raires inter­na­tio­naux.
Direction : Yves Broussard et André Ughetto
www​.revue​phoe​nix​.com
revuephoenix1@​yahoo.​fr
Revue Phoenix, 9 rue Sylvabelle, 13006 Marseille
Le numé­ro : 12 euros

 

Sommaires