Carole Carcillo Mesrobian : 10 poèmes

2018-01-26T15:08:26+01:00

 

Rien à se taire

Fûts à crev­er des impostures
Des pas­sages à clous con­tre sens alvéo­laires à prisme latéral
Des abris à bar­reaux fichés dessus le ciel
Et des syl­lo­gies con­sacrées aux chaines creuses omnipotentes
Rivées
Traînantes

Et vues

 

*

 

Herbes
Se frayer
Dans la hau­teur des abso­lus vertigineux

 

*

 

Reclure la frayeur dans la res­pi­ra­tion tenue
Et occul­ter les tranch­es de peau vive
Pelées
Ripées
Déboulonnées
Ou à venir

 

*

 

Comme une ferraille
Comme un reflux déterminé
Inquisiteur
Comme un cachot déver­rouil­lé dans lequel tu perdures
Tel à revers des médailles
L’é­coule­ment de la durée se porte dru
A dresse-flanc et comme

 

*

 

Cer­bère des nœuds de l’encéphale

L’émer­aude des tail­lis joints
Plaqués debout et frissonnants
La cav­al­cade au bal­daquin azur et mauve en mégalithe
Des duvets coulant sous le vent

Totems

 

*

 

Stag­nant dans l’idéa­tion à ven­tail clos
Tu éternises la cadence
Que rien ne pro­longe qu’à l’ac­cou­tu­mance le pli élagué des assuétudes

 

*

 

Badins l’outre ver­mil­lon des aplats
Et les bravades en vert cousu des feuilles givre sans
Jubilé sans cortège
Comme une démesure à tes vicissitudes

 

*

 

Presque buée
Par­ages évaporés
Tu débor­des à revers
Exul­ta­tions d’abord à recu­lons et puis

 

*

 

En détrempe archivées
L’ab­sence écrue en pléni­tude des aubes mues

 

*

 

Les abat­tis les abat­tis abscons et ravageurs
bric à brac

Présentation de l’auteur

Carole Carcillo Mesrobian

Car­ole Car­cil­lo Mes­ro­bian est née à Boulogne en 1966. Elle réside en région parisi­enne. Pro­fesseure de Let­tres Mod­ernes et Clas­siques, elle pour­suit des recherch­es au sein de l’école doc­tor­ale de lit­téra­ture de l’Université Denis Diderot. Elle pub­lie en 2012 Foulées désul­toires aux Edi­tions du Cygne, puis, en 2013, A Con­tre murailles aux Edi­tions du Lit­téraire, où a paru, au mois de juin 2017, Le Sur­sis en con­séquence, Qomme ques­tions, à Jean-Jacques Tachd­jian par Van­i­na Pin­ter, Car­ole Car­ci­lo Mes­ro­bian, Céline Delavaux, Jean-Pierre Duplan, Flo­rence Laly, Chris­tine Tara­nov,  Edi­tions La chi­enne Edith, 2018.

Par­al­lèle­ment parais­sent des textes inédits sur les sites Recours au Poème, Le Cap­i­tal des mots, Poe­siemuz­icetc., , ain­si que des pub­li­ca­tions dans les revues Libelle, et L’Atelier de l’ag­neau, Décharge, Pas­sage d’en­cres, Test n°17, Créa­tures , For­mules, Cahi­er de la rue Ven­tu­ra, Libr-cri­­tique, Sitaud­is, Créa­tures, Gare Mar­itime, Chroniques du ça et là, La vie manifeste.

Elle est l’auteure de la qua­trième de cou­ver­ture des Jusqu’au cœur d’Alain Bris­si­aud, et de nom­breuses notes de lec­ture et d’articles, pub­liés sur le site Recours au Poème.

Autres lec­tures

A contre-muraille, de Carole Carcillo Mesrobian

Avez-vous déjà éprou­vé l’im­pres­sion d’avoir plus ou moins bien lu un livre de poésie ? Pour ne pas dire l’avoir mal lu… Vous est-il déjà, arrivé que l’in­sat­is­fac­tion (ou le hasard) vous amène […]

Carole Carcillo Mesrobian, Aperture du silence

Sous la cica­trice une blessure, sous la blessure, la peau du temps Toutes les fron­tières frois­sées, emparées, et cette pre­mière aube, cica­trice ouverte, blessure recon­nue dans « le creux du sil­lon vase femme… ». Carole […]

Carole Carcillo Mesrobian, À part l’élan

Car­ole Car­cil­lo Mes­ro­bian, À part l’élan Poésie vivante comme le mot vivant vac­ille au couchant. Car­ole Meros­bian offre, dans cet ouvrage fugueur décousu recousu, sa vision lit­téraire pétrie d’analogies […]

Carole Carcillo Mesrobian, Ontogenèse des bris

Le lecteur que je suis – dans ce domaine qui m’est si essen­tiel, à savoir la poésie – ne peut être qu’ex­trême­ment sen­si­ble à un recueil qui renoue avec la fibre artau­di­enne du […]

Carole Carcillo Mesrobian, Fem mal

Intim­ité expul­sée pour retrou­ver la paix en soi. Lorsque l’autre, mal­fai­teur hurlant dans les chairs tumé­fiées, est trop bien instal­lé au cœur de la femme-offrande, celle-ci vac­ille, tombe, mais con­tin­ue de par­ler pour […]

Carole Carcillo Mesrobian, Ontogenèse des bris

Dès son titre (oxy­morique), Onto­genèse des bris — qui fait l’é­conomie de l’article et ain­si se relie d’entrée aux textes ini­ti­a­tiques soule­vant depuis les lames de fond les « vagues vipérines » du Vivre en sa […]

Aller en haut