> Isabelle Lévesque, Si sans fin s’use alors

Isabelle Lévesque, Si sans fin s’use alors

2018-01-30T22:01:02+00:00

 

Si sans fin s’use alors.
La glace prise en pierre
ou patte bri­sée de sub­stances
cal­caires. Si sans oubli se glisse en fente,
hiberne, retourne à
(point de départ),
si sans scru­pule dilate les pores,
l’encre n’est qu’une meur­tris­sure de craie.

Fondue, à terme bri­sée,
des ronds ravissent le tour 
pom­pon du retour.

N’effraie pas la chute.

Elle arrive, tour­noie ses volutes en sou­pirs étranges.

Elle écrit.

 

Extrait de Va-tout

Présentation de l’auteur

Isabelle Lévesque

 Isabelle Lévesque  a publié en 2011 Or et le jour  (antho­lo­gie Triages, Tarabuste), Ultime Amer  (Rafael de Surtis), Terre ! (éd. de l’Atlantique), Trop l’hiver (Encres vives).

Elle a fait paraître en 2012 : Ossature du silence (Les Deux-Siciles), en 2013 : Un peu de ciel ou de matin (Les Deux-Siciles), Va-tout (Éd. des Vanneaux) et Ravin des nuits que tout bous­cule (Éd. Henry). En 2013 éga­le­ment un livre d’artiste en fran­çais et en ita­lien a été édi­té : Neve, pho­to­gra­phies de Raffaele Bonuomo, tra­duc­tion de Marco Rota (Edizioni Quaderni di Orfeo).  En 2015 : Tes bras seront (poèmes tra­duits en ita­lien par Marco Rota – Edizioni Il ragaz­zo inno­cuo, coll. Scripsit Sculpsit) et Nous le temps l’oubli (Éd. L’herbe qui tremble).

Voltige ! (Éd. L’herbe qui tremble) est paru en avril 2017.

Isabelle Lévesque écrit des articles pour plu­sieurs revues : La Nouvelle Quinzaine Littéraire, Europe, Terres de Femmes, Recours au Poème, Terre à ciel, Diérèse, Poezibao …

 

 

Isabelle Lévesque

Autres lec­tures

Isabelle Lévesque, Ossature du silence

Arriver aux Andelys, c’est d’abord être cap­té par un pano­ra­ma auquel rien, au cours d’un calme voyage, n’avait pré­pa­ré. Avant de voir émer­ger les Andelys, rien n’indiquait que nous tom­be­rions nez à nez [...]

Isabelle Lévesque, Nous le temps l’oubli

Une poé­sie d’ajour et d’amour Ellipses et trous d’air tissent la langue d’Isabelle Lévesque ; volon­té d’épuration de la part de la poète ? Probablement pas, car il s’agit d’une langue très maté­rielle dans ses [...]

Diérèse 68 et 69

  DIÉRÈSE n ° 68, SUR LE BLANC DU MONDE.     Cette livrai­son de Diérèse fait 304 pages : cela se passe de com­men­taires. Daniel Martinez, dans son édi­to­rial, com­mence par signa­ler que [...]

Isabelle Lévesque Voltige !

Ce chant d’amour d’Isabelle Lévesque décrit la danse dans laquelle l’amour nous entraîne, cette sorte de ronde qui met l’amant en mou­ve­ment – ce mou­ve­ment qui lui échappe, qui échappe à la maî­trise [...]

X