> Au Paradis des poètes

Au Paradis des poètes

Par | 2018-05-25T18:58:53+00:00 16 novembre 2012|Catégories : Chroniques|

                                      en pen­sant à Yves Landrein

 

Un homme est par­ti. Il a décou­vert bien tôt une autre rive, lui qui était pas­seur de mots, au ser­vice de la parole. Amoureux fou des livres et de la vie qui n’est que gra­ti­tude, il savait regar­der avec les yeux si clairs de la ten­dresse, tou­jours en sou­riant. Son cœur était poème – peut-être saigne-t-il encore. Pauvre, immen­sé­ment vul­né­rable par­mi les contra­dic­tions de ce monde, il a vécu en pauvre, riche du tré­sor de la poé­sie qu’il a aimée pour ce qu’elle est, un souffle, le souffle de l’ange qui passe, dis­cret et atten­tif, que quelques uns ont su voir aller, sans naï­ve­té, de page en page, comme le mes­sa­ger d’une bonne nou­velle à entendre ici et là. L’homme est au para­dis des poètes. La beau­té qu’il a tant cher­chée est son lot à jamais.
 

X