> Alain Santacreu, Poièma et Plasma

Alain Santacreu, Poièma et Plasma

2018-02-01T16:08:30+00:00

 

Nous demeu­rons en acé­die
depuis la sor­tie du ventre jusqu’à l’entrée
en terre ou en ciel.
Entre, c’est la durée
le temps de la néga­tion que les hommes appellent la vie.
Nos cœurs, unis dans leur exis­tence pre­mière
quand ils contem­plaient ensemble la lumière incrée
sont deve­nus soli­taires et endur­cis.
L’acédie est la satié­té qui pro­voque le désir
La sor­tie de la contem­pla­tion   
La ciné­tique du spec­tacle. 
Poiein est la créa­tion dont le prin­cipe est poiè­ma
Plassein, le mode­lage dont le prin­cipe est plas­ma.
Le poème n’est pas façon­nable.
Il ne fau­drait écrire que devant le regard de Dieu
d’une main nup­tiale
le corps retour­né
dans l’écoute suprême de Son Nom
écrire en creux
jusqu’au cœur du cœur où le souffle des­sine le silence.
Un poème est tou­jours un corps don­né à entendre
En réso­nance avec le Corps du Christ.

Présentation de l’auteur

Alain Santacreu

La quête d’Alain Santacreu se joue depuis des années autour d’un mot : contre­lit­té­ra­ture. Dans une post­face remar­quable à un recueil de ses essais, Au cœur de la tal­ve­ra, Matthieu Baumier a dit de lui : « Le sait-il seule­ment ? Alain Santacreu est un poète. Je le sais bien moi qui ai recon­nu la poé­sie en l’écriture née du dedans de lui » ; et, plus loin, il ajoute : « Alors, si l’écriture visible de Santacreu s’exprime appa­rem­ment en forme d’essai, l’état d’esprit qui anime mots et lettres tra­cés est cepen­dant celui de la poé­sie. » La contre­lit­té­ra­ture est une poé­tique, cela est si pro­fon­dé­ment vrai que la démarche sin­gu­lière d’Alain Santacreu a par­fois recours au poème… 

À lire : Alain Santacreu, Au cœur de la tal­ve­ra,  (post­face de Matthieu Baumier), Arma Artis, 2010.

Site de l’auteur : contre​lit​te​ra​ture​.com

Alain Santacreu

Autres lec­tures

X