> La poésie d’Antoine Cassar (Malte), présentée et traduite par Marc Delouze

La poésie d’Antoine Cassar (Malte), présentée et traduite par Marc Delouze

Par |2018-11-19T23:28:18+00:00 1 février 2015|Catégories : Essais|

 

Invité du Festival International de poé­sie de Malte, j’ai par­ti­ci­pé, du 1er au 4 sep­tembre 2014, à l’atelier de tra­duc­tion orga­ni­sé par Literature across fron­tiers, sous la res­pon­sa­bi­li­té d’Alexandra Buchler. Ce furent de belles ren­contres, et une riche expé­rience, dont tentent de témoi­gner mes tra­duc­tions de six poètes pré­sents à cet ate­lier. 

Marc Delouze.

 

 

 

***

Antoine Cassar est un poète de langue mal­taise et par­fois mul­ti­lingue. Son long poème Merħba, a poem of hos­pi­ta­li­ty a reçu le prix United Planet en 2009. Il est l'auteur de Mużajk (2008), Passeport (2009, Bejn /​ Between (2011) et Mappa tal-Mediterran (2013). Activiste pour les droits des migrants et la liber­té uni­ver­selle de cir­cu­la­tion, il a fon­dé et coédite depuis 2013 la revue artis­tique mul­ti­lingue Le monde n'est pas rond, en col­la­bo­ra­tion avec Personne n'est illé­gal – Luxembourg.

Traduit en onze langues et adap­té pour le théâtre à Malte et en France, Passeport est un long poème coup de poing dans lequel l’écrivain Antoine Cassar dénonce les poli­tiques migra­toires impo­sées par la mon­dia­li­sa­tion, la condi­tion des migrants, l’humiliation du pas­sage aux fron­tières, la sur­vie, les contrôles, les expul­sions.

Les recettes de la vente du Passeport sont ver­sées à des asso­ca­tions locales qui offrent assis­tance jui­ri­dique et lin­guis­tique aux réfu­giés et aux deman­deurs d’asile.

www​.antoi​ne​cas​sar​.info, www​.mon​de​pas​rond​.net

X