> Lire des femmes poètes américaines contemporaines ?

Lire des femmes poètes américaines contemporaines ?

Par | 2018-05-23T12:52:19+00:00 9 mars 2015|Catégories : Essais|

 

La poésie contemporaine américaine en mars chez Recours au Poème éditeurs :

 

Linda Pastan et Elizabeth Brunazzi

 

 

Pour découvrir et /​ ou se procurer les livres, cliquer sur le titre

Une semaine en avril

de Linda Pastan

Poèmes choi­sis (1981-1995)
édi­tion bilingue (français/​anglais), tra­duc­tion de Raymond Farina

 

 

Il y a des Poèmes

Il y a des poèmes
qui n'ont jamais été écrits,
qui sim­ple­ment tra­versent
l'esprit
comme écri­ture au ciel
d'une jour­née tran­quille :
avec len­teur le pre­mier mot
dérive vers l'ouest,
les der­nières lettres fondent
sur la langue,
et ce qu'on laisse
c'est le bleu pur
de l'intuition, sans nuage
ni conso­la­tion.

 

There Are Poems

There are poems
that are never writ­ten,
that sim­ply move across
the mind
like sky­wri­ting
on a still day :
slow­ly the first word
drifts west,
the last let­ters dis­solve
on the tongue,
and what is left
is the pure blue
of insight, without cloud
or com­fort.

 

 

Le commencement prend fin ici /​ The beginning ends here
d’Elizabeth Brunazzi

Edition bilingue (anglais/​français), tra­duc­tion par l’auteur

 

 

Lits en feu

Je lui demande
Si elle met le feu au lit de mariage,
Elle ne répond pas et conti­nue
À frot­ter les allu­mettes
En les lais­sant tom­ber une à une sur le mate­las
En riant sour­de­ment,
La belle ivrogne éter­nelle
Gelée dans son presse-papier de verre en cloche,
Ma voix ne l’atteint pas,
La fille aux petits poings
Se bat­tant contre la cloche en verre,
Pour la bri­ser enfin,
Pour empê­cher maman de tout incen­dier,

Et maman sort du noir de l’autre côté de la glace
En rica­nant, et frotte encore une autre allu­mette.

 

 

Burning Beds

I want to ask her
If that’s the mar­riage bed she’s set­ting fire to,
She keeps ligh­ting matches
And thro­wing them on the mat­tress
and lau­ghing uncom­pre­hen­din­gly,
she’s been drunk for years
Like a figure in a paper weight
She can’t hear me,
the girl stan­ding on the out­side
Of the dream, bea­ting on the glass
With tiny fists, trying to get in
To stop mother from bur­ning eve­ry­thing up

And mother just smiles from the other side,
Crookedly, and lights ano­ther match.

 

 

 

Recours au Poème éditeurs propose aussi deux formules très simples d’abonnement à ses livres

 

Cliquer ici pour découvrir l’abonnement découverte : cet abonnement permet de recevoir deux livres par mois

Cliquer ici pour découvrir l'abonnement de soutien à notre action poétique : cet abonnement donne accès à tous les livres parus l'année de l'abonnement (de date à date) : la poésie en… illimité

Recours au Poème éditeurs

 

 

X