> Nouvelle équipe de ré(d)action à Recours au Poème

Nouvelle équipe de ré(d)action à Recours au Poème

Par | 2018-05-26T21:46:17+00:00 1 décembre 2015|Catégories : Chroniques|

 

 
Après le 13 novembre, dans les remous de l'actualité, Recours au Poème-revue de poé­sie, est tou­jours vivante, et plus que jamais vivante, comme le sou­hai­taient les fon­da­teurs de la revue, Gwen Garnier-Duguy et Matthieu Baumier, comme le sou­haite l'actuelle équipe, oeu­vrant dans l'esprit qui est celui de la revue depuis ses débuts.
Recours au Poème est un espace de liber­té et d'échange, où des sen­si­bi­li­tés poé­tiques dif­fé­rentes peuvent s'exprimer, confron­ter leur lec­ture du réel. Les évé­ne­ments qui nous bou­le­versent ont des racines loin­taines, ce que nous vivons semble explo­ser aujourd'hui – quand il s'agit, au fond, d'une explo­sion ancienne, comme celle d'une étoile dont nous par­vient encore la lumière fos­sile. Le monde que nous croyons connaître, le réel que nous pen­sons tou­cher, ont déjà dis­pa­ru quand nous nous en inquié­tons – c'est à la luci­di­té du poète qu'il nous faut recou­rir pour nous par­ler du monde, ima­gi­ner son futur.
Espace de créa­tion, la revue sou­haite tis­ser des liens entre poètes contem­po­rains de tout pays, de toute culture, de toute reli­gion, sans dis­cri­mi­na­tion, car elle est depuis tou­jours un espace de résis­tance, que l'époque trou­blée que nous tra­ver­sons rend plus que jamais néces­saire.
Il nous fau­dra des pen­seurs, des phi­lo­sophes, des poètes-"lutteurs"- capables d'opposer la force de leur langue aux dis­cours néfastes, à la méfiance, au décou­ra­ge­ment. Recours au Poème aura plus que jamais un rôle à jouer. Non pas tri­bune, nous ne sommes pas une revue poli­tique dans le sens où on l'entend cou­ram­ment, mais Agora. Grâce à la flexi­bi­li­té que per­met son exis­tence en ligne, grâce à la puis­sance de la parole poé­tique, nous sou­hai­tons que s'échangent dans ses pages les pen­sées, que s'y forgent des convic­tions, que s'y éla­borent les outils de lutte contre les forces néga­tives qui sapent notre pen­sée, notre culture, notre civi­li­sa­tion.
Il fau­dra à notre époque des "hus­sards de la liber­té", pour gagner la guerre idéo­lo­gique qu'on nous mène, et contre laquelle nous n'opposons qu'un hédo­nisme benêt. Nos valeurs sont fortes, mais la socié­té est deve­nue bien fra­gile pour les défendre. La poé­sie, ain­si que l'entend Recours au Poème, ain­si que nous la défen­dons, est une force ten­due vers l'avenir, une dyna­mique, qu'ensemble, poètes et lec­teurs, nous entre­te­nons – à tra­vers la force des mots, pour la liber­té de pen­ser, pour la liber­té de créer, pour la liber­té de vivre.
 
 
Marilyne Bertoncini/​Eric Pistouley/​Vincent Motard-Avargues
X