> Regard sur les poésies de langues allemandes (1)

Regard sur les poésies de langues allemandes (1)

Par |2018-10-17T03:36:18+00:00 15 juin 2013|Catégories : Essais|

Rosemarie Bronikowski est née à Hambourg, en 1922. Pendant la deuxième guerre mon­diale, elle a vécu à Berlin où elle étu­diait. A l’âge de 19 ans, elle s’est retrou­vée veuve. Elle a tra­vaillé aus­si comme infir­mière, dans les hôpi­taux où se trou­vaient les vic­times des bom­bar­de­ments. Un second mariage l’a ren­due mère de sept enfants dont elle a de nom­breux petits enfants et arrière petits enfants. Aujourd’hui elle vit dans un petit vil­lage près de Freiburg (en Brisgau).

Rosemarie Bronikowski a com­men­cé à publier aux alen­tours de 1970, prin­ci­pa­le­ment de la poé­sie et de courtes proses poé­tiques. Elle a éga­le­ment écrit une tri­lo­gie sur sa jeu­nesse en Allemagne nazie et un livre rela­tant son expé­rience durant l’année pas­sée avec des pri­son­niers. Elle a pris une part active au mou­ve­ment anti-nucléaire et obte­nu la Croix Fédérale du Mérite Allemand pour son tra­vail en tant que volon­taire dans les pri­sons. Sa poé­sie et ses nou­velles lui ont valu un large suc­cès et plu­sieurs prix. Rosemarie Bronikowski conti­nue à faire des lec­tures publiques et à publier des livres. Son der­nier livre de poèmes « Geistertreiben » a été publié en 2011. 

Cinq poèmes de Rosemarie Bronikowski

Tous les poèmes sont extraits du livre de Rosemarie Bronikowski, Kopfstand auf schwar­zem Roß, Edition Fürsatz, Trescherverlag, Berlin, 2005.

La tra­duc­tion fran­çaise est due à Brigitte Gyr, celle en anglais est due à Bettina Heintges : qu'elles en soient cha­leu­reu­se­ment remer­ciées.

X