> Vu du Sud (5)

Vu du Sud (5)

Par | 2018-05-25T10:50:57+00:00 6 août 2013|Catégories : Chroniques|

 

Sa main qu’il agite de loin

poème de Abdeddine Hamrouch

 

La main qui en serre une autre
Et s’agite lors de l’adieu
La main qui écrit à une amante connue ou un incon­nue
La main qui prend le verre, le cou­teau
La main qui signe la bul­le­tin de salaire des ouvriers
La sen­tence d’exécution
Essuie les larmes scin­tillantes de l’orphelin
La main qui tapote le dos d’un chat et même d’un cra­paud
La main qui s’introduit dans le cul d’une poule et vole les œufs
La main d’Imru-l-Quais qui casse la colo­quinte au len­de­main de la sépa­ra­tion
La main de Picasso qui décom­pose les traits du visage en ronds et car­rés
La main qui passe la nuit à invo­quer, pleu­rer, implo­rer pour que la scie prenne en pitié l’arbre
La main qui cueille la rose, la plante
La main qui éclaire l’obscurité, l’éteint der­rière les yeux des loups
La main qui brasse les cartes et les ordonne
La main qui lève les mots d’ordre et l’instant d’après les met en berne
La main qui palpe les bat­te­ments du cœur, essuie la sueur du front et cire les sou­liers des maitres
La main qui ras­sure celui qui a peur, cha­touille et berce, incite, pro­teste, ser­monne, indique, met en garde, insiste, nomme, dit oui, dit non
Explique, s’étonne, ques­tionne, réclame un point d’ordre
Se tend et se rétracte
La main qui porte l’épée et s’attaque aux amis avant les enne­mis
La main qui hisse le dra­peau du pays
et l’éclabousse par un tra­fic d’armes
La main qui empoigne l’eau, la braise
La main qui donne et reprend
La main qui se puri­fie et reçoit le sperme
La main au tou­cher de soie, de rocaille
La main qu’on tape dans l’autre tant le vide, les frus­tra­tions, la décep­tion, le déses­poir, le remords, le gâchis
La main qui étreint et poi­gnarde dans le dos
La main qui comte les jours, les mois, les années
L’argent, les pertes, les têtes de mou­ton
Les souffles des gens et les moments où l’âme s’arrache
La main cha­leu­reuse, tiède, froide comme une ren­contre de rou­tine
La main haute, la main basse
La main qui vote, fal­si­fie
La main qui crie vic­toire, accuse, juge, gra­cie, pros­crit, gifle
La main qui construit pierre par pierre, appuie sur la gâchette en direc­tion des nuages
La main qui encou­rage, toute de bon­té, par­ti­sane, enne­mie
La main qui ouvre la fenêtre du matin
et ferme à l’air la porte de la cel­lule
La main qui tresse la corde et s’en sou­cie comme de l’an qua­rante
Qui tend mille pièges aux sou­ris, pose mille mines aux papillons
La main misé­ri­cor­dieuse, la main qui lapide, la main infer­mière
La main péche­resse, la main épouse qui pré­pare le café
La main de ma mère …
Sa main qui s’appuie sur sa joue droite et se résume à cinq doigts
Une paume, des lignes qui ne révèlent ni mau­vais ni bon pré­sage
Sa main qu’il agite de loin
Ma main que j’ai per­du lors d’un adieu

Traduit de l’arabe par Abdellatif Laâbi

 

X