> Camille Aubaude

Camille Aubaude

Par | 2018-02-20T08:35:05+00:00 1 mars 2017|Catégories : Essais & Chroniques|

 

Atypique par son mode de vie, Camille Aubaude est consi­dé­rée comme une figure majeure de la poé­sie fran­çaise. Ses recueils sont publiés dans plu­sieurs langues et sa poé­sie est pré­sen­tée dans les manuels sco­laires. Elle est régu­liè­re­ment invi­tée dans des ren­contres inter­na­tio­nales de poé­sie.

L’œuvre lit­té­raire de Camille Aubaude, La Maison des Pages, L’Ambroisie, Voyage en Orient, L’Egypte céleste, pour ne citer que quelques titres, mêle les formes médié­vales des Poèmes d’Amboise au style pam­phlé­taire de La Malcontente. Personnalité célèbre de la ville d’Amboise, Camille Aubaude publie des poètes contem­po­rains dans la col­lec­tion « la Maison des Pages ».

Son essai sur Nerval et le mythe d’Isis publié en 1997 se vend aujourd’hui mille deux cents euros sur des sites. Camille Aubaude est un objet lit­té­raire non iden­ti­fié : vaga­bonde des pla­teaux télés, elle a vécu dans une cha­pelle des Ursulines et une mai­son répu­tée han­tée, la Maison des Pages, déam­bu­lant du bazar du Caire jusqu’à la pyra­mide de Lima. Sa poé­sie épouse ces temps anxio­gènes. Tantôt, elle exprime le cour­roux, tan­tôt elle vous res­source, telle une aubade.

 

J’ai sélec­tion­né un poèmes de Camille Aubaude sur le cime­tière du Père Lachaise. Vous trou­ve­rez une pré­sen­ta­tion dans un style plus ency­clo­pé­dique sur LPpdm, une revue numé­rique fémi­niste consa­crée à la poé­sie.

Camille Aubaude fait par­tie du comi­té de rédac­tion duPan poé­tique des muses (LPpdm), où elle a diri­gé le numé­ro thé­ma­tique Tant de Philomèles en ce monde (mars 2016). 

Camille Aubaude

Par | 2018-02-20T08:35:05+00:00 1 mars 2017|Catégories : Blog|

 

Atypique par son mode de vie, Camille Aubaude est consi­dé­rée comme une figure majeure de la poé­sie fran­çaise. Ses recueils sont publiés dans plu­sieurs langues et sa poé­sie est pré­sen­tée dans les manuels sco­laires. Elle est régu­liè­re­ment invi­tée dans des ren­contres inter­na­tio­nales de poé­sie.

L’œuvre lit­té­raire de Camille Aubaude, La Maison des Pages, L’Ambroisie, Voyage en Orient, L’Egypte céleste, pour ne citer que quelques titres, mêle les formes médié­vales des Poèmes d’Amboise au style pam­phlé­taire de La Malcontente. Personnalité célèbre de la ville d’Amboise, Camille Aubaude publie des poètes contem­po­rains dans la col­lec­tion « la Maison des Pages ».

Son essai sur Nerval et le mythe d’Isis publié en 1997 se vend aujourd’hui mille deux cents euros sur des sites. Camille Aubaude est un objet lit­té­raire non iden­ti­fié : vaga­bonde des pla­teaux télés, elle a vécu dans une cha­pelle des Ursulines et une mai­son répu­tée han­tée, la Maison des Pages, déam­bu­lant du bazar du Caire jusqu’à la pyra­mide de Lima. Sa poé­sie épouse ces temps anxio­gènes. Tantôt, elle exprime le cour­roux, tan­tôt elle vous res­source, telle une aubade.

J.-M. Monod

Sommaires