Accueil> Naissance du blanc, Gilles Baudry & Nathalie Fréour

Naissance du blanc, Gilles Baudry & Nathalie Fréour

Par |2018-01-06T15:53:39+01:00 17 février 2017|Catégories : Critiques, Gilles Baudry|

En cette créa­tion artis­tique, le poète Gilles Baudry et la plas­ti­cienne Nathalie Fréour dia­loguent et nous offrent à décou­vrir un lieu qui se tient à la lisière du visible et de l’invisible. Les pas­tels invitent à rejoindre un pay­sage inté­rieur où la lumière de l’Esprit aide à une lec­ture médi­ta­tive du lieu, en écho aux vers de Gilles Baudry, ils nous donnent à contem­pler : « un ici tra­ver­sé d’ailleurs ». Tout en ce lieu res­pire le mys­tère et invite à la louange, le pay­sage vient habi­ter l’âme de l’artiste et du poète et le regard s’« empa­ra­dise », tour­né vers le ciel et la mer. Un pay­sage pro­pice à la médi­ta­tion pour entendre le silence inté­rieur si néces­saire à la Rencontre. Des néo­lo­gismes comme « s’ensilencer » afin de « s’emparadiser » s’imposent pour tra­duire cette expé­rience spi­ri­tuelle. La pré­sence humaine en ce lieu s’accorde à la louange des élé­ments et entend le « mag­ni­fi­cat des col­lines » ; ici

 la lumière fait son miel
de tout ce qu’elle touche
ici
prière et poésie
se pollinisent

 

Gilles BAUDRY Nathalie FREOUR, Naissance du blanc

Gilles BAUDRY Nathalie FREOUR, Naissance du blanc, édi­tions CRER, Abbaye Saint-Guénolé de Landevennec, 2016, 32 pages, 13 euros.

lumi­neux et puis­sant aus­si ce sou­hait que tout corps por­té en terre, germe à l’image du Vivant ! Ce lieu atten­dait depuis tou­jours le poète pour lui ouvrir la porte du mys­tère et lui dire :

En toi
le ciel descend
te printanise

en écho cette réponse :

 Et si notre retrait
était une façon de rejoindre ?
Enclos ouverts,les monastères
Lieux d’écoute, d’accueil et d’espérance
Lieux d’humanité et d’incarnation
d’unification dans l’effacement de soi.

Un lieu où le nuage « vient dans votre paume » où « les prières auront fleu­ri », où « l’air qu’on res­pire : invite à s’alentir/accorde à tous nos gestes calme et vraie mesure … ».

Les poèmes de Gilles Baudry nous donnent à voir ce lieu de vie auquel il com­mu­nie, nous incitent à entrer à l’écoute de son monde inté­rieur, du notre aus­si et nous invitent à vivre toutes les « petites heures du temps ordi­naire » . Pour clore ce recueil, deux pas­tels et deux poèmes intenses dans l’épure afin de tra­duire le silence et l’écoute néces­saires pour entre­voir dans la trans­pa­rence du monde ce Pays Blanc : « ce lieu qui nous accorde ».

Présentation de l’auteur

Gilles Baudry

 

Gilles Baudry est moine et poète. Son œuvre est publiée aux édi­tions Rougerie et Ad Solem.

Autres lec­tures

Chronique du veilleur (2) – Gilles Baudry

Gilles Baudry prie et écrit dans l’abbaye de Landevennec. Son œuvre, publiée chez Rougerie, témoigne de son expé­rience du sacré, de cette approche de l’invisible dans le visible que tous les poètes, plus [...]

Demeure le veilleur de Gilles Baudry

Ici, nous aimons Gilles Baudry. Pour Recours au Poème, Gilles Baudry est un poète des pro­fon­deurs. L'un des plus émi­nents. Et com­ment pour­­rait-il en être autre­ment avec la vie que cet homme a choisi [...]

Rencontre avec Gilles Baudry

Cher Gilles Baudry, mer­ci d'accepter cet entre­tien depuis ce lieu de silence et de prière qu'est l'Abbaye de Landévennec dans laquelle vous vivez. Vous êtes moine. Vous êtes poète dont l'œuvre est publiée [...]

Gille BAUDRY : Sous l’aile du jour

(…) oser le chant Pour conju­rer la nuit ... on lit dans un autre poème : (…) Et la voix per­due de l’enfance T’accorde le chant inté­rieur Qui des­celle la nuit Tu recouvres la [...]

Naissance du blanc, Gilles Baudry & Nathalie Fréour

En cette créa­tion artis­tique, le poète Gilles Baudry et la plas­ti­cienne Nathalie Fréour dia­loguent et nous offrent à décou­vrir un lieu qui se tient à la lisière du visible et de l’invisible. Les [...]

mm

Ghislaine Lejard

Ghislaine Lejard a publié plu­sieurs recueils de poé­sie, der­nières paru­tions en 2015 : Si brève l’éclaircie (ed Henry), en 2016 : Un mille à pas lents (ed La Porte), 2018 a col­la­bo­ré avec 25 textes au livre de Bruno Rotival Silence et Partage (ed Mediaspaul, 2019 Lambeaux d’humanité en col­la­bo­ra­tion avec Pierre Rosin ( ed Zinzoline). . Ses poèmes sont pré­sents dans des antho­lo­gies, dans de nom­breuses revues et sur des sites. Elle col­la­bore régu­liè­re­ment pour des notes de lec­ture ou des articles à des revues papier et des revues numé­riques. Des plas­ti­ciens ont illus­tré de ses poèmes, des comé­diens les ont lus. Elle orga­nise des ren­contres poé­tiques. Elle a été élue membre de l’Académie lit­té­raire de Bretagne et des Pays de la Loire, en 2011. Elle est membre de l’association des écri­vains bre­tons ( AEB). Elle est aus­si plas­ti­cienne, elle réa­lise des col­lages. Elle a par­ti­ci­pé à des expo­si­tions col­lec­tives en France et à l’étranger et a réa­li­sé des expo­si­tions per­son­nelles. Ses col­lages illus­trent des recueils de poé­sie. Elle col­la­bore avec des poètes à la réa­li­sa­tion de livres d’artiste http://​ghis​lai​ne​le​jard​.com/ https://​fr​.wiki​pe​dia​.org/​w​i​k​i​/​G​h​i​s​l​a​i​n​e​_​L​e​j​ard Elle anime des ate­liers de col­lage. Elle pra­tique l’art pos­tal, a réa­li­sé à Nantes et en région nan­taise des expo­si­tions d’art pos­tal ; elle a ini­tié le concept de « riches enve­loppes », asso­ciant col­lage et poé­sie, de nom­breux poètes y ont déjà participé.
Go to Top