> Chronique du veilleur (2) – Gilles Baudry

Chronique du veilleur (2) – Gilles Baudry

Par | 2018-01-06T21:44:45+00:00 16 juin 2012|Catégories : Chroniques, Gilles Baudry|Mots-clés : |

Gilles Baudry prie et écrit dans l’abbaye de Landevennec. Son œuvre, publiée chez Rougerie, témoigne de son expé­rience du sacré, de cette approche de l’invisible dans le visible que tous les poètes, plus ou moins croyants ou même incroyants, ont eue à cer­tains moments pri­vi­lé­giés de leur vie et qu’ils tâchent de tra­duire en poèmes.

La voca­tion de Gilles Baudry est de dire la Présence cachée en ce monde, de relier la nature et la grâce. Cela ne peut se faire que par une « parole qui se tait » selon sa magni­fique expres­sion. Parole où « les mots passent les mots », tou­jours insuf­fi­sante pour se haus­ser à la dimen­sion divine à laquelle elle aspire.

                        Comment
                        peut-on confier sa vie
                        à un poème
                        écrire
                        l’invisible
                        l’azur
                        qui se laisse trouer
                        par la note abys­sale ?

                        Un à un se dérobent
                        les mots

                        L’encre s’enneige
                       de fur­tives extases
                       dans les marges

                       sans autre voix
                      que celle qui nous manque.

(Instants de pré­face)

La poé­sie est pour lui une approche à tou­jours recom­men­cer, un mou­ve­ment où le désir, la louange, la recon­nais­sance se mêlent étroi­te­ment, non pas une sai­sie, une pos­ses­sion, mais une allure, un chant qui ne ces­se­rait de se répandre.

                        …Voyez
                        la sève
                        le cours de sa pen­sée
                        ou l’écriture de l’aléatoire
                        sous l’aubier
                       du sang

                       l’inconcevable don
                       immé­ri­té

                       d’exister sans entraves dans le chant

« Tout chante et tout fait silence », déclare-t-il. C’est bien là l’essence impen­sable de la créa­tion poé­tique. Mais la prière, qui par­fois n’en est pas très éloi­gnée, a ces mêmes deux visages, comme une lumière qui, dans son prisme, marie toutes les cou­leurs. Ainsi de Marie :

                        Elle joue la par­ti­tion de la lumière
                        entre le rose chair et le bleu nuit.
                       Son regard de vitrail
                       s’éclaire du dedans.
                      Sa gra­vi­té légère l’apparente au ciel.

 (Nulle autre lampe que la voix)

Ainsi, Gilles Baudry, moine et poète, pour­suit la même quête du divin dans une double et même ten­sion. Dans la crypte spi­ri­tuelle où il veille, il témoigne du mys­tère pour lequel il est si beau de vivre et d’écrire. « Pèlerin de l’horizon », il sait bien que la plus grande qua­li­té du poète comme du croyant est d’être tota­le­ment dis­po­nible comme aux pre­mières lueurs de la Résurrection.

                        Ici
                       pose ta vie

                       marche pieds nus
                       dans la rosée de la Parole.

(Présent inté­rieur)

Présentation de l’auteur

Gilles Baudry

 

Gilles Baudry est moine et poète. Son œuvre est publiée aux édi­tions Rougerie et Ad Solem.

Autres lec­tures

Chronique du veilleur (2) – Gilles Baudry

Gilles Baudry prie et écrit dans l’abbaye de Landevennec. Son œuvre, publiée chez Rougerie, témoigne de son expé­rience du sacré, de cette approche de l’invisible dans le visible que tous les poètes, plus [...]

Demeure le veilleur de Gilles Baudry

Ici, nous aimons Gilles Baudry. Pour Recours au Poème, Gilles Baudry est un poète des pro­fon­deurs. L'un des plus émi­nents. Et com­ment pour­­rait-il en être autre­ment avec la vie que cet homme a choi­si [...]

Rencontre avec Gilles Baudry

Cher Gilles Baudry, mer­ci d'accepter cet entre­tien depuis ce lieu de silence et de prière qu'est l'Abbaye de Landévennec dans laquelle vous vivez. Vous êtes moine. Vous êtes poète dont l'œuvre est publiée [...]

Gille BAUDRY : Sous l’aile du jour

(…) oser le chant Pour conju­rer la nuit ... on lit dans un autre poème : (…) Et la voix per­due de l’enfance T’accorde le chant inté­rieur Qui des­celle la nuit Tu recouvres la [...]

Naissance du blanc, Gilles Baudry & Nathalie Fréour

En cette créa­tion artis­tique, le poète Gilles Baudry et la plas­ti­cienne Nathalie Fréour dia­loguent et nous offrent à décou­vrir un lieu qui se tient à la lisière du visible et de l’invisible. Les [...]

Chronique du veilleur

Retrouvez l’ensemble de la Chronique du veilleur, com­men­cée en 2012 par Gérard Bocholier

mm

Gérard Bocholier

Gérard Bocholier. Né en 1947, habite Clermont-Ferrand.

Directeur de la revue de poé­sie Arpa, col­la­bo­ra­tions à la NRF, au Chemin des livres et à la Revue de Belles Lettres .

Poète, auteur d’une ving­taine de volumes de poèmes.

Dernier paru : Psaumes du bel amour (Ad Solem).

La fiche com­plète de l’auteur.

X