> Pierre Joris

Pierre Joris

Par | 2018-02-25T22:13:52+00:00 27 juin 2013|Catégories : Blog|

Pierre Joris a quit­té le Luxembourg à 19 ans & a vécu depuis en Angleterre, en Algérie, en France & aux Etats-Unis. Il a publié plus de qua­rante livres ; sont parus en 2012, Meditations on the Stations of Mansur al-Hallaj (Chax Press) & The University of California Book of North African Literature (vol. 4 de la série d’anthologies Poems for the Millennium), coe­di­té avec Habib Tengour aux Presses Universitaires de Californie, Exile is My Trade : A Habib Tengour Reader (Black Widow Press), ain­si que Pierre Joris : Cartographies of the In-bet­ween, de Peter Cockelbergh, col­lec­tion d’essais sur l’oeuvre de Joris, avec des contri­bu­tions de Mohamed Bennis, Charles Bernstein, Nicole Brossard, Robert Kelly, Abdelwahab Meddeb, Jean Portante, Carrie Noland, Alice Notley, Marjorie Perloff & Nicole Peyrafitte entre autres (Litteraria Pragensia, Charles University, Prague, 2011). Plus en amont sont parus : The Meridian : Final Version — Drafts — Materials by Paul Celan (Stanford U.P. 2011),  Justifying the Margins : Essays 1990-2006 (SALT 2009), Aljibar et Aljibar II (poèmes, édi­tion bilingue avec tra­duc­tion fran­çaise de Eric Sarner, Editions PHI, Luxembourg), Poasis (Wesleyan University Press, 2001) h.j.r. (EarthWind Press, 1999) Winnetou Old (Meow Press 1994), et Breccia : Poems 1972-1986 (Editions PHI 1986). En 2007 est sor­ti le CD Routes, not Roots (poèmes dits par Joris accom­pa­gné par les musi­ciens Michael Bisio, Ben Chadabe, Mitch Elrod & Munir Beken) (Ta'wil Productions). Cinq recueils de poé­sie ont paru en tra­duc­tion fran­çaise dont Le Livre de Luap Nalec, tra­duit par Michel Maire (Castor Astral, 1986), La Dernière tra­ver­sée de la Manche, tra­duit par Jean-Paul Junck & Jean Portante (Editions PHI, col­lec­tion Graphiti, 1995), et h.j.r. (Graphiti 1999). Il est aus­si l’auteur de nom­breuses tra­duc­tions vers le fran­çais (Allen Ginsberg, Jack Kerouac, Gregory Corso, Sam Shepard, Julian Beck, par­mi d’autres) durant les années 70 en tant que col­la­bo­ra­teur et direc­teur de col­lec­tion chez Christian Bourgois, Editeur, et vers l'anglais (Paul Celan, Maurice Blanchot, Edmond Jabès, Habib Tengour, Mohammed Khair-Eddine, Michel Bulteau, Nicole Brossard, U Tam’si, Abdallah Zrika etc.). Il a publié (avec Jerome Rothenberg) pppppp :Selected Writings of Kurt Schwitters (Temple UP 1993 ; Exact Change 2001) ain­si qu’une antho­lo­gie en deux volumes de la poé­sie d'avant-garde mon­diale à tra­vers le ving­tième siècle, Poems for the Millennium, aux Presses Universitaires de Californie, en 1995 pour le pre­mier volume (qui reçut le 1996 PEN Oakland Josephine Miles Award for Excellence in Literature) et en 1998. Durant les années quatre-vingt, entre Londres,  Paris et New York, Pierre Joris a tra­vaillé comme auteur radio pour France Culture, créant nombre d’émissions autour de la lit­té­ra­ture, de la poé­sie et du ciné­ma.  Depuis 1986 il est cor­res­pon­dant de la revue “Po&sie”, Paris (édi­tée par Michel Deguy) et a col­la­bo­ré à la revue “Dédale,” Paris (édi­tée par Abdelwahab Meddeb). Il est pro­fes­seur de lit­té­ra­ture à l'Université de l'Etat de New York à Albany depuis 1992 et vit à Bay Ridge, Brooklyn. Il col­la­bore sou­vent avec l’artiste mul­ti­mé­dia Nicole Peyrafitte pour des per­for­mances live de poé­sie et de musique.

Pierre Joris

Par | 2018-02-25T22:13:52+00:00 5 novembre 2012|Catégories : Chroniques|

Les che­vaux de Lalla Fatima

Un poème de Pierre Joris tra­duit par Jean Portante