> Lionel Bourg, Watching the river flow

Lionel Bourg, Watching the river flow

Par | 2017-12-27T04:03:20+00:00 24 novembre 2017|Catégories : Critiques, Lionel Bourg|

Bob Dylan est un prisme, le prisme de toute une géné­ra­tion. Et Lionel Bourg, avec Watching the river flow, aux édi­tions La Passe du Vent, a choi­si de se retour­ner sur sa propre vie à tra­vers ce prisme Dylan. A noter que ce livre a été écrit bien avant la remise du prix Nobel 2016.

Lionel Bourg aime à reve­nir sur son iti­né­raire. Les années 60-70 avec son inven­ti­vi­té, une forme de liber­té nou­velle.  C’est le virage d’une ado­les­cence pro­vin­ciale et modeste autour de Saint-Etienne, après la décou­verte de la Beat Generation, du rock, et des mou­ve­ments contes­ta­taires. Les temps chan­geaient et Lionel Bourg en témoin direct, a su conser­ver tous ses sou­ve­nirs intacts pour nous mon­trer dans cet ouvrage la construc­tion petit à petit, au fil de lec­tures et de musique, d’une conscience lit­té­raire abreu­vée à de nom­breuses sources fran­çaises ou amé­ri­caines (le fameux rêve amé­ri­cain). “Bob mon­trait le che­min. Je devais mettre les pas dans les siens.” mais aus­si dans les semelles de vent de Rimbaud. “le monde me tirait par la manche” pour prendre la route de Kerouac ou remon­ter “le Guadalquivir – le Missouri, le Rio Grande –” .

 

Lionel BOURG, Watching the river flow, éditions La Passe du Vent, 2017, 144p, 13€.

Lionel BOURG, Watching the river flow, édi­tions La Passe du Vent, 2017, 144p, 13€.

Des émois et états d’âme de l’adolescent aux prises de posi­tion de l’écrivain pro­lixe qu’il est deve­nu, il n’y a que quelques chan­sons, quelques films, quelques poèmes. Car c’est aus­si cela (et peut-être sur­tout) qui construit un homme. A tra­vers la jeu­nesse de Lionel Bourg, avec ses rêves, ses joies et ses drames, ce livre est aus­si un témoi­gnage sur ce que furent ces années vues de pro­vince chez un ado­les­cent épris de lit­té­ra­ture et de rock ‘n roll. Même si les USA ne font plus autant rêver.

Une vie loin du Mississippi, mais auprès de “la Durèze, le Gier, le Rhône, la Saône, la Loire, le Lignon, l’Yonne, le Furan, le Dorlay, la Gampille“. Une vie dans l’exigence du beau verbe avec comme tou­jours un style tout en cise­lures.

Un livre que toute une géné­ra­tion devrait ache­ter, et bien au-delà tous ceux qui vou­draient par­faire leurs connais­sances sur cette période ou tout sim­ple­ment tout ceux qui aiment la lit­té­ra­ture et le rock.

mm

Denis Heudré

né en 1963 à Rennes, denis heu­dré cultive son jar­din dis­cret dans un coin de la web­sphère sur son site inter­net

Sommaires