Un dou­ble ARPA, copieux de 208 hautes  pages sur le thème NATURE(S). Neuf pho­tos d’André Hébrard. Quar­ante-huit auteurs con­vo­qués dont le maître d’œuvre, Gérard Bocholi­er. La cou­ver­ture com­porte un beau cal­ligramme d’arbre poé­tique. Dix-neuf pages de lec­tures et préférences, par C. Minois, G. Bocholier…

Du « maquis me gagne » d’Henri Per­ri­er Gustin au  frag­ment du poète roumain Alexan­dru Miran,  qui énonce « Le poète a sa racine en terre », des poèmes qui hon­orent la « présence »  au monde, dans la « fer­veur du chant » (Janine Modlinger).

Citons, par­mi les tal­ents ici pro­posés : l’ode aux « petites feuilles mourantes » de Nico­las Dieter­lé, son «  soleil dans la poitrine », « dense et ample » ; l’invite « marcher sur le pollen neigeux des peu­pli­ers » de Michel Jour­dan ; le lyrisme du maître de céans, nour­ri de « grandes coulées de neige », de la « ramure noire du noy­er » pour qui « le ciel s’éclaire d’une franche touche d’or pâle » (G.B.) ; les pros­es très raf­finées d’un Alain Eludut (« Bien­tôt, le monde va pren­dre vie de la manière la plus effron­tée qui soit » ; ce qua­train mag­nifique tiré de « Mère-la-Nuit » du Frère Gré­goire Lau­rent-Huyghues-Beau­fond : « Il est tard déjà/ dit Mère-la-Nuit/ allons, viens petit/ prends ton bain d’effroi » ; l’allitération donne vie à « Ton nom » de Chris­tiane Keller : « D’où la tiendrais-je/ cette mélodie d’arômes émus/ qui remue jusque dans les choses muettes, / les épis mûrs, le pain, la table/ et la pen­tecôte de sel/ sur la soupe des siens ? » ; Guil­laume Decourt, quant à lui, ordonne dans ses pros­es des bla­sons con­va­in­cants : « Cueil­lette des cit­rons par la fenêtre du jardin » ou « Errer de bon matin sur les quais de Cannaregio ».

Un bien beau numéro, duquel, for­cé­ment, on ne peut tout citer, que je vous recom­mande vive­ment pour sa diver­sité, sa richesse de voix et de rythmes.

Bra­vo à l’équipe d’ARPA : C. Minois, G.Bocholier, P. Maubé, C. Mon­celet, C. Keller, J.P. Farines…

mm

Philippe Leuckx

Né à Havay en 1955. Etudes de let­tres romanes.
Mem­bre de l’As­so­ci­a­tion des Ecrivains belges.
Cri­tique dans plusieurs revues et blogs (Jour­nal des poètes, Fran­coph­o­nie vivante, Bleu d’en­cre, poez­ibao, Les Belles Phras­es, revue Tex­ture…)

Prix Emma-Mar­tin 2011.

Auteur d’une trentaine de livres et pla­que­ttes de poésie : Une ombreuse soli­tude, Comme une épaule d’om­bres, Le fraudeur de poèmes, Le fleuve et le cha­grin, Touché cœur, Une espèce de tour­ment ?, Rome rumeurs nomades, Selon le fleuve et la lumière, Un pié­ton à Barcelone, Rome à la place de ton nom, D’enfances…