> Revue ARPA, n°110-111

Revue ARPA, n°110-111

Par | 2018-01-26T15:54:17+00:00 1 février 2015|Catégories : Revue des revues|

 

Un double ARPA, copieux de 208 hautes  pages sur le thème NATURE(S). Neuf pho­tos d’André Hébrard. Quarante-huit auteurs convo­qués dont le maître d’œuvre, Gérard Bocholier. La cou­ver­ture com­porte un beau cal­li­gramme d’arbre poé­tique. Dix-neuf pages de lec­tures et pré­fé­rences, par C. Minois, G. Bocholier…

Du « maquis me gagne » d’Henri Perrier Gustin au  frag­ment du poète rou­main Alexandru Miran,  qui énonce « Le poète a sa racine en terre », des poèmes qui honorent la « pré­sence »  au monde, dans la « fer­veur du chant » (Janine Modlinger).

Citons, par­mi les talents ici pro­po­sés : l’ode aux « petites feuilles mou­rantes » de Nicolas Dieterlé, son «  soleil dans la poi­trine », « dense et ample » ; l’invite « mar­cher sur le pol­len nei­geux des peu­pliers » de Michel Jourdan ; le lyrisme du maître de céans, nour­ri de « grandes cou­lées de neige », de la « ramure noire du noyer » pour qui « le ciel s’éclaire d’une franche touche d’or pâle » (G.B.) ; les proses très raf­fi­nées d’un Alain Eludut (« Bientôt, le monde va prendre vie de la manière la plus effron­tée qui soit » ; ce qua­train magni­fique tiré de « Mère-la-Nuit » du Frère Grégoire Laurent-Huyghues-Beaufond : « Il est tard déjà/​ dit Mère-la-Nuit/ allons, viens petit/​ prends ton bain d’effroi » ; l’allitération donne vie à « Ton nom » de Christiane Keller : « D’où la tien­drais-je/ cette mélo­die d’arômes émus/​ qui remue jusque dans les choses muettes, /​ les épis mûrs, le pain, la table/​ et la pen­te­côte de sel/​ sur la soupe des siens ? » ; Guillaume Decourt, quant à lui, ordonne dans ses proses des bla­sons convain­cants : « Cueillette des citrons par la fenêtre du jar­din » ou « Errer de bon matin sur les quais de Cannaregio ».

Un bien beau numé­ro, duquel, for­cé­ment, on ne peut tout citer, que je vous recom­mande vive­ment pour sa diver­si­té, sa richesse de voix et de rythmes.

Bravo à l’équipe d’ARPA : C. Minois, G.Bocholier, P. Maubé, C. Moncelet, C. Keller, J.P. Farines…

mm

Philippe Leuckx

Né à Havay en 1955. Etudes de lettres romanes.
Membre de l’Association des Ecrivains belges.
Critique dans plu­sieurs revues et blogs (Journal des poètes, Francophonie vivante, Bleu d’encre, poe­zi­bao, Les Belles Phrases, revue Texture…)

Prix Emma-Martin 2011.

Auteur d’une tren­taine de livres et pla­quettes de poé­sie : Une ombreuse soli­tude, Comme une épaule d’ombres, Le frau­deur de poèmes, Le fleuve et le cha­grin, Touché cœur, Une espèce de tour­ment ?, Rome rumeurs nomades, Selon le fleuve et la lumière, Un pié­ton à Barcelone, Rome à la place de ton nom, D’enfances…

X