> Monique Thomassettie, De Blancs Oiseaux boivent la Lumière

Monique Thomassettie, De Blancs Oiseaux boivent la Lumière

Par | 2018-01-26T15:53:32+00:00 17 avril 2015|Catégories : Critiques|

 

Belle idée que cette réédi­tion des poèmes datés de 1991 à 1994 et pré­sen­tés dans le sens chro­no­lo­gique inverse, au beau titre pour une poé­tesse et peintre dont l’intense acti­vi­té gra­phique et plas­tique  (des cen­taines de tableaux à l’huile…) croise ses marques avec les mots, dont on peut trou­ver ici quelques traces dans les repro­duc­tions qui ne figu­raient pas dans l’édition ori­gi­nale du Non-Dit (en 1994, un qua­trième volume de vers pour notre auteure).

Ce que j’aime par­ti­cu­liè­re­ment ici – et nuan­çons, je ne suis pas tou­jours abso­lu­ment convain­cu par cer­tains de ces longs poèmes lyriques qui com­posent cer­tains volumes qui ont sui­vi ces « Blancs Oiseaux » – c’est la clar­té scin­tillante (eh ! oui, une vraie lumière)  de ces très courtes poé­sies (pp.27, 33, 35, 37, 46, 47…) qui délivrent une scan­sion frap­pante, où les alli­té­ra­tions (« de dédales…où les dés dure­ment résonnent »), où les ful­gu­rances sonnent :

Sève
vin impé­rieux
exi­geant d’être bu à son âge
attend son heure
et les feuillages

ou

Toucher les fonds
En reve­nir ailée

 

C’est par­fois un peu « méta­pho­ri­que­ment fleu­ri » (« Fleurs de mon âme…mes espé­rances ») mais les belles images abondent : « lumière à naître/​forme blanc sourd /​Faite chair », « Je la palpe/​ Nourrisson de lumière »…

Sept vignettes figu­ra­tives très colo­rées donnent une bonne idée du talent plas­tique de l’auteur.
Un bel exemple de poé­sie clas­sique, non rimée.

 

(En 2015, M. Thomassettie a aus­si publié aux mêmes édi­tions « Vogue la Terre ? Vogue le Monde ? »)

mm

Philippe Leuckx

Né à Havay en 1955. Etudes de lettres romanes.
Membre de l’Association des Ecrivains belges.
Critique dans plu­sieurs revues et blogs (Journal des poètes, Francophonie vivante, Bleu d’encre, poe­zi­bao, Les Belles Phrases, revue Texture…)

Prix Emma-Martin 2011.

Auteur d’une tren­taine de livres et pla­quettes de poé­sie : Une ombreuse soli­tude, Comme une épaule d’ombres, Le frau­deur de poèmes, Le fleuve et le cha­grin, Touché cœur, Une espèce de tour­ment ?, Rome rumeurs nomades, Selon le fleuve et la lumière, Un pié­ton à Barcelone, Rome à la place de ton nom, D’enfances…

X