Belle idée que cette réédi­tion des poèmes datés de 1991 à 1994 et présen­tés dans le sens chronologique inverse, au beau titre pour une poétesse et pein­tre dont l’intense activ­ité graphique et plas­tique  (des cen­taines de tableaux à l’huile…) croise ses mar­ques avec les mots, dont on peut trou­ver ici quelques traces dans les repro­duc­tions qui ne fig­u­raient pas dans l’édition orig­i­nale du Non-Dit (en 1994, un qua­trième vol­ume de vers pour notre auteure).

Ce que j’aime par­ti­c­ulière­ment ici – et nuançons, je ne suis pas tou­jours absol­u­ment con­va­in­cu par cer­tains de ces longs poèmes lyriques qui com­posent cer­tains vol­umes qui ont suivi ces « Blancs Oiseaux » — c’est la clarté scin­til­lante (eh ! oui, une vraie lumière)  de ces très cour­tes poésies (pp.27, 33, 35, 37, 46, 47…) qui délivrent une scan­sion frap­pante, où les allitéra­tions (« de dédales…où les dés dure­ment réson­nent »), où les ful­gu­rances sonnent :

Sève
vin impérieux
exigeant d’être bu à son âge
attend son heure
et les feuillages

ou

Touch­er les fonds
En revenir ailée

 

C’est par­fois un peu « métaphorique­ment fleuri » (« Fleurs de mon âme…mes espérances ») mais les belles images abon­dent : « lumière à naître/forme blanc sourd /Faite chair », « Je la palpe/ Nour­ris­son de lumière »…

Sept vignettes fig­u­ra­tives très col­orées don­nent une bonne idée du tal­ent plas­tique de l’auteur.
Un bel exem­ple de poésie clas­sique, non rimée.

 

(En 2015, M. Thomas­set­tie a aus­si pub­lié aux mêmes édi­tions « Vogue la Terre ? Vogue le Monde ? »)

mm

Philippe Leuckx

Né à Havay en 1955. Etudes de let­tres romanes.
Mem­bre de l’As­so­ci­a­tion des Ecrivains belges.
Cri­tique dans plusieurs revues et blogs (Jour­nal des poètes, Fran­coph­o­nie vivante, Bleu d’en­cre, poez­ibao, Les Belles Phras­es, revue Tex­ture…)

Prix Emma-Mar­tin 2011.

Auteur d’une trentaine de livres et pla­que­ttes de poésie : Une ombreuse soli­tude, Comme une épaule d’om­bres, Le fraudeur de poèmes, Le fleuve et le cha­grin, Touché cœur, Une espèce de tour­ment ?, Rome rumeurs nomades, Selon le fleuve et la lumière, Un pié­ton à Barcelone, Rome à la place de ton nom, D’enfances…