Accueil> Marie-Josée Christien, Constante de l’arbre

Marie-Josée Christien, Constante de l’arbre

Par |2021-02-06T10:44:51+01:00 6 février 2021|Catégories : Critiques, Marie-Josée Christien|

L’arbre est dans le vent. On l’enlace, c’est bon pour la san­té. On fait une marche en forêt et tout va pour le mieux. Mais le poète  – et pas seule­ment les thé­ra­peutes –   a aus­si son mot à dire ain­si que le photographe. 

Le livre à quatre mains de Marie-Josée Christien et de Yann Champeau élar­git en effet le champ des possibles.

« Constante de l’arbre », titrent les deux auteurs. Mais qu’est-ce-à dire ? Un détour par le dic­tion­naire n’est pas super­flu. « Constante, n.f. Tendance, orien­ta­tion géné­rale. Donnée dont la nature et la valeur sont déter­mi­nés. Caractéristique phy­sique qui assure la cohé­sion des atomes et des molé­cules ». Passé cette défi­ni­tion un tan­ti­net scien­ti­fique, on entre de plain-pied dans le regard des deux créa­teurs. Pour la page de droite, le pho­to­graphe. Pour la page de gauche, le poète.

Yann Champeau nous convie ici à un bel exer­cice de contem­pla­tion. L’arbre y est magni­fié et pré­sen­té, dans le cha­toie­ment des sai­sons, sous toutes ses cou­leurs et toutes ses cou­tures (branche, racine, feuille, tronc…). 

Marie-Josée Christien, Constante de
l’arbre,
 Les édi­tions Sauvages, 76 
pages, 23,50 euros

On reste éba­hi devant tant de beau­té sai­sie avec bon­heur par l’artiste : l’arbre et ses fron­dai­sons d’automne, l’arbre sous la neige, l’arbre sécu­laire, l’arbre illu­mi­né par un soleil cou­chant, l’arbre dans le chaos des rochers, l’arbre enra­ci­né, l’arbre et l’arc-en-ciel, l’arbre et la pomme… Et, au bout du compte, un arbre qui semble bien être  un com­pa­gnon de route. Les sai­sons de l’arbre sont aus­si nos sai­sons du cœur et de nos états d’âme, par­ta­gés entre ombre et lumière, semblent nous dire ces photographies.

Pour « faire route » avec ces arbres-là, on ne pou­vait conce­voir que des mots à la fron­tière de la poé­sie et de l’aphorisme. Des mots mar­qués, for­cé­ment, du sceau de la médi­ta­tion voire de l’interrogation méta­phy­sique. « A quel moment un arbre/­quel­con­que/­de­vient-il/­dans nos pensées/l’arbre ? ». Marie-Josée Christien sait manier avec bon­heur cette forme d’expression poé­tique. « Passager immobile/l’arbre n’a que le vent/​pour envisager/​ses des­ti­nées loin­taines ».

La poète ras­semble ici des textes sur l’arbre dis­sé­mi­nés dans des recueils qu’elle a publiés entre 1982 et 2011 (Les extraits du temps, Aspects du canal, Conversation de l’arbre et du vent). Elle y ajoute un « bonus inédit » mar­qué, comme ses autres courts poèmes, par une sobrié­té de bel aloi. « Dans le givre du matin/l’arbre somnolent/​revient à la léthargie/​du lierre/​/​Il rend visible/​la patience du monde/​des racines ». Un très beau livre.

Présentation de l’auteur

Marie-Josée Christien

Marie-Josée Christien est née en 1957. Elle vit à Quimper dans le Finistère où elle enseigne dans une école mater­nelle. Elle est res­pon­sable de la revue annuelle Spered Gouez /​​ L’esprit sau­vage qu’elle a fon­dée en 1991. Elle est l’auteure d’une quin­zaine d’ouvrages dont beau­coup sont épui­sés. Elle est membre de la Charte des Auteurs et Illustrateurs Jeunesse et  fait par­tie de l’Association des Ecrivains Bretons. Egalement cri­tique, elle col­la­bore au maga­zine ArMen.
Elle a reçu le Prix Xavier-Grall pour l’ensemble de son œuvre.

Bibliographie

Ouvrages dis­po­nibles
Lascaux & autres sanc­tuaires (Jacques André Editeur, 2007)
Le car­net des méta­mor­phoses (Les Editions Sauvages, 2007)
Conversation de l’arbre et du vent  (Editions Tertium, 2008)
Pierre après pierre /​​ Maen goude maen (Editions Les Chemins Bleus, 2008)
Les extraits du temps (pré­face de Guy Allix, Les Editions Sauvages, 2009)
Prix des Bretons de Paris
Femmes en lit­té­ra­ture (Editions Spered Gouez, 2009)
Constellations (tirage limi­té en typo­gra­phie, Atelier de Groutel, 2010)
Aspects du canal (Sac à mots édi­tions, 2010)
Correspondances, recueil à deux voix avec Guy Allix (Les Editions Sauvages, col­lec­tion Dialogue, 2011)
L’attente du chat (illus­tra­tions de Laëtitia-May Le Guélaff, Les Editions Sauvages, 2012)

Publication dans les anthologies :
L’Année Poétique 2008 (Seghers)
Visages de poé­sie tome 2, Jacques Basse (Editions Rafaël de Surtis, 2009)
Zeit zum Leben/​​ Le temps de vivre : 21 poètes de Bretagne (tra­duc­tion en alle­mand de  Rüdiger Fischer, Editions En Forêt, 2010)
L’Athanor des poètes, Jean-Luc Maxence et Danny-Marc (Le nou­vel Athanor, 2011)

Poèmes choi­sis

Autres lec­tures

Requiem de Marie-Josée Desvignes

    Comment énon­cer la dou­leur ? Rendre compte. Transmuter pour dire ? Comment l’expulser du signe, la res­ti­tuer dans toute sa puis­sance au fil per­cu­tant des mots ? Tant de ten­ta­tives aux che­mins de la [...]

Chiendents n° 118, consacré à Marie-Josée CHRISTIEN

Marie-Josée Christien est née en 1957 à Guiscriff en Cornouaille mor­bi­han­naise. Sa poé­sie est très mar­quée par sa Bretagne natale où elle vit. "La poé­sie pour via­tique" est bien­ve­nue. Gérard Cléry, Guy Allix, [...]

Marie-Josée Christien, Constante de l’arbre

L’arbre est dans le vent. On l’enlace, c’est bon pour la san­té. On fait une marche en forêt et tout va pour le mieux. Mais le poète  - et pas seule­ment les thérapeutes [...]

mm

Pierre Tanguy

Pierre Tanguy est ori­gi­naire de Lesneven dans le Nord-Finistère. Ecrivain et jour­na­liste, il par­tage sa vie entre Quimper et Rennes. En 2012, il a obte­nu, pour l’ensemble de son œuvre, le prix de poé­sie attri­bué par l’Académie lit­té­raire de Bretagne et des Pays de la Loire. Ses recueils ont, pour la plu­part, été publiés aux édi­tions ren­naises La Part com­mune. Citons notam­ment "Haïku du che­min en Bretagne inté­rieure" (2002, réédi­tion 2008), "Lettre à une moniale" (2005), "Que la terre te soit légère" (2008), "Fou de Marie" (2009). Dernière paru­tion : "Les heures lentes" (2012), Silence hôpi­tal, Editions La Part com­mune (2017).

Voir la fiche d'auteur

Aller en haut