Com­ment envis­ager la ren­trée, après les longs mois de con­fine­ment que nous avons vécus et qui ont gelé toutes les activ­ités en pub­lic – lec­tures, théâtre, con­certs… sinon en vous pro­posant un numéro « dynamique », qui inter­roge le ver­sant le plus spec­tac­u­laire du monde poé­tiques, en lien avec le corps et le pub­lic : la performance.

Cette pra­tique anci­enne, comme le retrace le focus de Mar­i­lyne Bertonci­ni fleu­rit en ce pre­mier quart du 21 ème siè­cle dans des direc­tions extrême­ment var­iées : nous avons ten­té, en inter­ro­geant les acteurs, de vous don­ner un panora­ma, nour­ri de vidéos et de pho­tos, de cette pra­tique en lien avec la poésie. Ain­si, Bon­nie Tchein, qui tra­vaille l’art per­for­matif comme une recherche l’équili­bre entre le mou­ve­ment et le silence se con­fie à Car­ole Mes­ro­bian, qui nous offre égale­ment un focus sur Charles Pen­nequin 

© Mar­i­lyne Bertoncini.

Rémy Soual analyse les ouvrages de Julien Blaine ,  Patrick Dubost répond aux ques­tions de Chris­tine Durif-Bruck­ert, Sabine Venaruz­zo, la demoi­selle qui prend le pouls du poème, nous con­fie un entre­tien , Stéphanie Lemon­nier décrit son tra­vail à par­tir de son expéri­ence chamanique, décrite dans son livre homonyme,  et Wald — butoh dance Anem De Nit, artiste plas­ti­cien dont le tra­vail s’inspire de l’oeuvre de Pina Bausch et May Be de Maguy Marin (Créteil ‑1981) explique son chem­ine­ment vers la performance

Out­re le dossier, nous vous pro­posons de décou­vrir la poésie de Niko­lai Goumilev, dans la tran­scrip­tion d’un débat tenu au fes­ti­val Voix Vives de Sète, Alice-Cather­ine Carls rend hom­mage à Adam Zaga­jew­s­ki, poète polon­ais majeur, dis­paru en mars 2021,  Jean-Mar­cel Mor­lat nous per­met de ren­con­tr­er l’américain Thomas Krampf

Nous vous invi­tons égale­ment à vous plonger dans la poésie fémi­nine géorgi­en­ne à tra­vers l’an­tholo­gie de Boris Chabradzé , et décou­vrir l’espagnol Joaquin Cam­pos,  dans la tra­duc­tion de Miguel-Angel Real . De son côté,  Mar­tin Payette vous pro­pose de relire la poésie de Gilbert ‑Lecomte 

Par­mi les poètes invités de ce mois, Sabine Venaruz­zo, Adam Zaga­jew­s­ki, qui font par­tie de ce dossier, mais aus­si d’autres per­formeurs dont  Davide Napoli & Jean-Yves Bosseur  ain­si que Vir­ginie Séba, et les poésies de Jean-Claude Mef­fre, Anu­mid Smoune, Richard Roos-Weil, Viviane Ciampi et Lau­rent Grison.

Vous retrou­verez nos habituelles rubriques bimen­su­elles : revue des revues, cri­tiques, dont la “minute lec­ture”, et les pub­li­ca­tions sur youtube dont “li(V)re”.

Nous vous souhaitons de belles lec­tures, et vous rap­pelons que les archives sont tou­jours con­sulta­bles en pas­sant par les onglets d’en-tête de Recours au Poème

La rédac­tion

mm

Marilyne Bertoncini

Mar­i­lyne Bertonci­ni, co-respon­s­able de la revue Recours au Poème, à laque­lle elle col­la­bore depuis 2013, mem­bre du comtié de rédac­tion de la revue <emPhoenix, doc­teur en Lit­téra­ture, spé­cial­iste de Jean Giono, tra­vaille avec des artistes, vit, écrit et traduit de l’anglais et de l’i­tal­ien. Elle est l’autrice de nom­breux arti­cles et cri­tiques ain­si que de tra­duc­tions sur Recours au Poème. Ses textes et pho­tos sont égale­ment pub­liés dans des antholo­gies, divers­es revues français­es et inter­na­tionales, et sur son blog :   http://minotaura.unblog.fr. Prin­ci­pales publications : Tra­duc­tions :  tra­duc­tions de l’anglais (US et Aus­tralie) : Bar­ry Wal­len­stein, Mar­tin Har­ri­son, Peter Boyle (Recours au Poème édi­teurs, 2014 et 2015), Car­ol Jenk­ins ( Riv­er road Poet­ry Series, 2016) autres tra­duc­tions : Secan­je Svile, Mémoire de Soie, Tan­ja Kragu­je­vic, édi­tion trilingue, Beograd 2015 Livre des sept vies , Ming Di, Recours au Poème édi­tions, 2015 His­toire de Famille, Ming Di, édi­tions Tran­signum, avec des illus­tra­tions de Wan­da Mihuleac,  juin 2015 Instan­ta­nés, Eva-Maria Berg, édi­tions Imprévues, 2018 Poèmes per­son­nels :  Labyrinthe des Nuits, suite poé­tique, RaP édi­teur, 2015 La Dernière Oeu­vre de Phidias, Encres Vives, avril 2016 Aeonde, La Porte, 2017 AEn­cre de Chine, livre-ardoise sur un pro­jet de Wan­da Mihuleac Le Silence tinte comme l’angélus d’un vil­lage englouti, édi­tions Imprévues, 2017 La Dernière Oeu­vre de Phidias, suivi de L’In­ven­tion de l’ab­sence, Jacques André édi­teur , mars 2017 L’An­neau de Chill­i­da, L’Ate­lier du Grand Tétras, 2018 Mémoire vive des replis, poèmes et pho­tos de l’autrice, pré­face de Car­ole Mes­ro­bian, édi­tions “Pourquoi viens-tu si tard?”, novem­bre 2018 Sable, livre bilingue (tra­duc­tion en alle­mand d’ Eva-Maria Berg), avec des gravures de Wan­da Mihuleac, et une post­face de Lau­rent Gri­son, Tran­signum , mars 2019. Memo­ria viva delle pieghe/mémoire vive des replis, édi­tion bilingue, tra­duc­tion de l’autrice, pré­face de Gian­car­lo Baroni, éd. PVTST?, mars 2019 (fiche biographique com­plète sur le site de la MEL : http://www.m‑e-l.fr/marilyne-bertoncini,ec,1301 )